Les motivations de l'étude


Les objectifs de l'étude


Les moyens

Sommaire

1.1 Les motivations de l'étude
Notre étude se situe dans la partie 'Etude de dangers' des travaux de certification ISO 14001. Nous envisageons dans ce but une pollution accidentelle survenue lors de l'approvisionnement en matières premières de notre site industriel. Il peut s'agir de l'éventrement, du renversement d'un contenant, ou d'un incident lors du dépotage d'une citerne.


1.2 Les objectifs de l'étude
L'incident se situe au dessus d'une nappe phréatique qui, par l'intermédiaire de puits de pompage, alimente un réseau d'eau potable. Nous chercherons à évaluer l'impact de cette pollution qualitativement tout d'abord, puis quantitativement, en gardant un regard critique tout particulier sur ce point.
Pour l'écoulement dans la zone insaturée, on cherchera à décrire analytiquement la percolation du polluant et à révéler les paramètre caractéristiques. Plus particulièrement, nous évaluerons le temps d'atteinte de la nappe.

Dans un deuxième temps, on modélisera la dispersion du polluant dans l'aquifère en 2D horizontales (calcul en 3D) grâce à PHOENICS. Outre le profil de concentration, on cherchera les conditions de franchissement d'un périmètre de sécurité, que l'on considérera préalablement défini à partir de la définition de zones à risques.

1.3 Les moyens
Nous avions à notre disposition plusieurs codes de calcul pouvant traiter notre problème numérique : Le code MAD 1D, un code de résolution particulaire et PHOENICS. Le choix de MAD nous aurait imposé de l'étendre à 2 dimensions, ce qui n'est pas l'objet de ce BEI; celui du code particulaire aurait entrainé des études statistiques importantes pour accéder à la notion de concentration, travail trop volumineux. Notre choix de code de calcul s'est donc porté sur PHOENICS, code que nous connaissons déjà mais que nous devrons adapter au milieux poreux.