3.1 Le problème 
3.2 Les différentes configurations 
3.3 Le choix du polluant 

retour sommaire

INITIATION AU SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL 

3. CHOIX DE CONFIGURATION ET DES PARAMETRES GENERAUX

3.1 Le problème 

L'étude de la dispersion de polluants est très complexe et nécessite, en premier lieu, de bien comprendre le comportement d'un écoulement en présence d'obstacle. En effet, l'étendue de la zone de recirculation, la nature de la couche cisaillée, tout comme celle des tourbillons qui se détachent de l'obstacle, vont interagir avec le polluant et donc influencer sa dispersion. Les obstacles rencontrés par l'écoulement possèdent souvent des arêtes vives, ce qui amplifient les instabilités. Car contrairement au arêtes arrondies ou aux bâtis ayant une forme circulaire, le décollement des lignes de courant se fait de façon plus brutale, le sillage est plus large et la recirculation plus importante. Tous ces éléments ont une grande influence sur l'accumulation et la diffusion du polluant. 

Il est important de connaître aussi les diverses caractéristiques du polluant pour en simuler correctement le comportement, mais aussi pour les éventuelles mesures sanitaires à prendre, selon la toxicité du polluant. 

La bonne représentation des conditions limites et de l'intensité turbulente en amont de l'obstacle joue aussi un rôle primordial. 

3.2 Les différentes configurations  

Compte tenu de la complexité du phénomène étudié, nous nous intéressont uniquement aux obstacles isolés, sans toutefois en négliger le caractère tridimensionnel. 

Nous étudions dans un premier temps l'écoulement autour d'un cube sans emission de polluant afin de bien maîtriser la physique des écoulements. Des travaux effectués sur ce sujet nous permettent de valider nos simulations, afin de passer à l'étape suivante: 

    l'étude du cube avec en son centre l'émission de polluant. La meilleure position pour une émission est le centre supérieur du cube, s'il on veut éviter les interactions entre le panache et les vorticités qui apparaissent sur les arêtes de l'obstacle. Là encore, nous pouvons comparer les résultats avec des études déjà effectuées. 

    la simulation de la dispersion de polluants émis par une cheminée de forme paraboloïdale à deux nappe, forme la plus couramment répandue dans l'industrie. 

3.3 Le choix du polluant 
Pour simplifier le problème, nous avons choisi un polluant non réactif. L'évolution de ce traceur n'est donc dûe qu'aux équations de transport. 
La composition du gaz émis par la source est 40% de CO, 60% d'azote.
Le milieu ambiant est de l'air avec une trace de CO pour faciliter la convergence du calcul.