Motivation de l'étude

Objectifs

Cadre de l'étude

Moyens

    ETUDE DE LA DISPERSION D'UN POLLUANT 
    DANS UN COURS D'EAU

Avant-projet du binôme 4

Motivation de l'étude

L'objectif du groupe étant de s'initier au S.M.E., nous avons choisi de modéliser une entreprise en la caractérisant par ses rejets, accidentels ou chroniques.

La plupart des industries implantées à proximité d'un cours d'eau utilisent ce vecteur naturel pour évacuer un certain nombre d'effluents résiduels. Qu'il s'agisse de composés polluants toxiques, fortements chargés en matières organiques ou d'eau ayant servi de fluide caloporteur (pollution thermique), les conséquences de ces rejets sur l'écosystème aquatique et sur les activités humaines environnantes sont généralement mal définies. Dans le cadre d'un S.M .E., une telle situation doit être soigneusement analysée. Il est en effet primordial de définir les points de l'installation à améliorer dans la prise en compte globale des impacts de l'entreprise considérée sur son environnement.

La démarche des autres binômes chargés d'études "techniques" sera très proche. La synthèse de ces travaux devrait permettre de proposer des solutions capables d'améliorer l'impact global de l'entreprise sur l'environnement, et donc de la préparer sereinement à une certification ISO 14001.

Sommaire

Objectifs

Cette étude va relever de 2 objectifs. L'interaction avec le binôme en charge de l'aspect normatif interviendra lors de la transition entre les 2 objectifs:

    Evaluation des rejets chroniques dans la configuration initiale; il peut être pertinent, une fois le modèle validé, de simuler un épenchemant accidentel de polluant...

    Confrontation avec les objectifs du S.M.E. (présentés par le binôme 3) puis, éventuellement, proposition de solutions visant à atteindre ces objectifs.

Les solutions qui pourront être proposées dépendront essentiellement des résultats précédents. A ce stade de l'étude nous ne pouvons évidemment pas les décrire. En revanche on peut s'attendre à des propositions s'appliquant à différentes étapes du parcours du polluant:

        En amont du point de rejet: utilisation de techniques moins polluantes, nettement plus valorisantes pour l'entreprise (description qualitative uniquement) ou installation d'un station de retraitement des eaux usées de la chaine de production (avec les limites d'une telle solution).

        Au niveau du point de rejet: type d'émission (ponctuelle ou répartie sur toute la section de la rivière afin de profiter d'un effet de dilution).

        En aval du point de rejet: construction d'ouvrages pour contenir la pollution dans une zone réduite (épis,...) ou même, en dernier recours, prévoir un prétraitement au niveau de la station de pompage et une prévention efficace pour la base nautique.

Sommaire

Cadre de l'étude

        L'étude de la dispersion et des impacts d'une pollution dans un cours d'eau ne sera possible qu'après avoir répondu aux questions suivantes:

          Quel effluent est rejeté ?

          Quelle est la géométrie de la rivière réceptrice (bathymétrie, singularités)?

          Quelles contraintes (liées à l'écosystème ou aux activités humaines) seront susceptibles d'imposer des taux limites de pollution?

        Le fait de ne considérer qu'une entreprise fictive nous autorise à prendre certaines libertés dans ces choix. Ainsi on se donne la configuration suivante:

          Nature de l'effluent: de préférence chimique (une pollution thermique est plus propre aux centrales électriques) et supposé sans réactivité chimique dans la rivière (son nom n'aura donc pour seule fonction d'essayer de respecter une certaine cohérence entre les différents produits choisis par les autres binômes). Il y a aussi possibilité de considérer que le panache de dispersion obtenu sera provoqué par différents types de polluants (bactéries, métaux lourds,...): ceci permettra de diversifier (dans ce cas d'école) les risques liés aux contraintes.

          Géométrie de la rivière: deux possibilités suivant que la modélisation sera 1D (bathymétrie peut précise) ou 2D (bathymétrie précise). Il serait intéressant de prendre en compte un plan d'eau plus à l'aval voire même des singularités (bras morts, ouvrages,...).

          Contraintes liées à la pollution: préservation de l'écosystème aquatique (concentrations maximales autorisées), activités humaines concernées par ce rejet (station de pompage: qualité de l'eau suffisante, base nautique sur le plan d'eau: analyse bactériologique).

Sommaire

Moyens

L'étude d'impact sera réalisée numériquement avec Télémac 2D ainsi que Lido pour d'éventuels calculs 1D.

Utilisation des recommandations données par la norme iso 14000.

Sommaire