POLLUTION OCEANIQUE


1. Présentation de la simulation

2. Résultats


1. Présentation de la simulation

L'emplacement de notre industrie se situe à une distance raisonnable de la côte. Sa position est telle que nous pourrions effectuer notre rejet des deux côtés de l'île.

La situation du rejet n°1 est improbable pour des raisons pratiques. En effet, la hauteur d'eau de ce côté n'atteint que 50 cm à marée haute et est nulle à marée basse. Pour atteindre des fonds plus importants, il faudrait réaliser une conduite d'environ 5 km de long. Cela représenterait un coût beaucoup trop important pour notre industriel virtuel.

Nous avons donc décidé de simuler le rejet dans la situation n°2.

Nous avons repris le maillage, la bathymétrie et les conditions aux limites utilisés par le binôme 3 pour leur simulation sur TELEMAC 2D. Nous avons uniquement modifié le fichier des conditions aux limites (pas de pollution en provenance de la Loire pour notre simulation) et le fichier cas (différence de débit et deplacement de la source du polluant). Pour le débit de polluant, nous nous sommes inspirés de l'usine chimique Rhône Poulenc de La Rochelle. Nous avons donc pris un débit de matières en suspension de 8 g/s pour un débit total du rejet de 10 l/s soit 0.8 grammes de polluant par litre rejeté.

2. Résultats

Nous avons effectué la simulation sur 24 heures soit deux marées consécutives.

Les résultats observés au cours d'un cycle (marée haute-marée basse-marée haute) sont les suivants :

On peut donc observer que le polluant reste très localisé dans la zone du rejet malgré l'occurence de deux marées. Le port n'est pas atteint par la pollution rejetée par l'usine. En effet, le polluant se fixe près de la sortie de la conduite à marée montante, tandis qu'à marée descendante, le polluant s'étale vers le sud avant d'être emporté vers l'ouest par les courants marins. Cependant, nous pouvons remarquer que l'emplacement choisi pour le rejet (et qui est le seul possible) est sur une une côte aménagée et très touristique.

Si le port est à l'abri de la pollution océanique en provenance d'une industrie située dans la zone artisanale, on ne peut donc pas en dire autant des plages de cette portion de la côte.


Pollution atmosphérique

Retour sommaire