CAS DU PORT DE PLAISANCE DE L'HERBAUDIERE

Ce port a été conçu par une société privée Pierre Chupin. C'est en fait l'unique port de plaisance de l'île de Noirmoutier. Il fallait donc qu'il soit parfait pour que le maximum de plaisanciers aient envie d'y placer leur bateau. La société de construction avait planifié une aire de 500 ancres qui ne devait rejeter aucun déchet. La pollution de la plaisance a en effet des conséquences importantes au niveau de l'environnement, qu'il soit animal ou végétal. Nous avons décidé d'étudier en premier la construction du port pour pouvoir en comprendre le déroulement. Elle suit en effet une méthodologie précise, et contient de multiples études qui doivent permettre d'anticiper tous les problèmes qui pourraient se poser plus tard.

Ayant lu l'article relatif à ce port dans "l'environnement magazine", nous étudions ensuite les installations mises en place pour rendre le port écologique, de manière à voir en quoi il est différent des autres. Les règles à respecter aujourd'hui sont tellement draconiennes en ce qui concerne l'environnement que la plupart des ports de plaisance doivent mettre en place de telles installations. Cependant, celles-ci ont été construites en même temps que le port, c'est-à-dire en 1973. Nous pouvons donc en conclure que la société avait effectuer des études préliminaires qui prévoyaient précisement les conséquences de la mise en place d'un tel complexe. Cependant, les conséquences de la création d'un port de plaisance restent importantes. C'est ce que nous étudierons ensuite.

  1. Etude de génie civil
  2. Etude des infrastructures écologiques


CONSEQUENCES DUES A LA PRESENCE D'UN PORT DE PLAISANCE