ETUDE DE FAISABILITE (OU PRELIMINAIRE)

Cette étude doit en général être réalisée en même temps qu'une étude de marché afin de définir les paramètres touristiques du port (clientèle, capacité, tarifs, activités possibles...). Elle a pour buts:

Il y a deux étapes à cette étude: le recueil des données et leur analyse, puis la présentation d'un éventail de solutions.

Elle s'établit à partir de l'étude de cartes ou de tous les mouvements marins se produisant dans le secteur où le projet veut être réalisé. Elle contient:

L'ETUDE DES CARTES HYDROGRAPHIQUES

Ces cartes sont publiées par le Ministère de la Marine. Elles sont dressées de telle manière que les méridiens soient représentés par des droites parallèles (projection dite "de Mercantor"). Les routes que suivent les navires sont alors représentées par des lignes droites.

Ces cartes permettent notamment de visualiser les résultats des sondages. Elles donnent:

Pour connaître la côte zéro d'une carte marine dans chaque port par rapport au zéro du nivellement général Bourdaloue, il faut consulter l'"Annuaire des marées des côtes de France" publié par le service hydrographique de la marine.

L'ETUDE DES COURBES BATHYMETRIQUES

Ce sont des courbes de niveau qui s'obtiennent par des sondages. Elles représentent les profondeurs sur un plan 1/1000ème, voire 1/500ème dans les zones rocheuses susceptibles de créer une gêne lors de l'exploitation du port, et permettent ainsi de connaître le fond de la mer dans le voisinage du littoral.

Ces sondages s'effectuent de préférence à basse mer car la profondeur à mesurer est moindre et le courant moins violent. L'opérateur se trouve dans une embarcation et repère à chaque coup de sonde sa position, soit par rapport à des alignements déterminés sur le rivage (balises), soit au moyen de cercles hydrographiques.

Aujourd'hui, le Service Hydrographique de la Marine Nationale cherche à développer des moyens d'acquisition à partir de mesures prises depuis des satellites afin de connaitre avec précision les fonds.

L'ETUDE DU REGIME METEOROLOGIQUE (vents) ET OCEANOGRAPHIQUE (houle, marée, courants)
Les données relatives au vent sont importantes, ainsi que celles relatives à la houle. Elles sont généralement faciles à obtenir par la Météorologie Nationale. Elles sont rassemblées sous forme de roses des vents, selon les fréquences pour déterminer le vent régnant et selon la vitesse pour le vent dominant.

En ce qui concerne la houle, c'est le facteur essentiel dans le projet d'un port de plaisance. Les directions préférentielles doivent être déterminées, ainsi que l'amplitude et la période.

LES MOUVEMENTS SEDIMENTAIRES

Il faut connaitre la nature, l'origine et les mouvements des sédiments, ainsi que les évolutions des fonds et du littoral. Pour cela, il faut déterminer:

Beaucoup de procédés sont utilisés pour reconnaitre le fond. Le plus courant est d'enduire de suif le plomb de sonde, de manière à ramener à la surface des échantillons de matériaux qui s'y sont collés.

Mais il est quelquefois nécessaire de reconnaitre non seulement la nature de la surface du fond sous-marin, mais encore celle du terrain en profondeur (sable ou terrain meuble reposant sur du rocher).

L'ETUDE DES DONNEES EXISTANTES SUR L'ECOSYSTEME DE LA ZONE
Citons par exemple les posidonies, la flore, les bentos et les pélagos particuliers.

Tout cela va alors permettre d'apprécier les problèmes posés et de décrire les contraintes physiques qui vont être engendrées par la création du port.

Ce sont différentes solutions d'aménagement du port pour lesquelles il faudra chaque fois préciser:

La comparaison des différentes esquisses devra alors faire apparaître les avantages et les défauts de chacune d'elles, ainsi que l'importance des études à réaliser pour poursuivre le projet.


DEUXIEME ETUDE: L'ETUDE DE MISE AU POINT DU PLAN MASSE