LE VENT

 

 

Le vent est certainement le plus important des éléments imprévisibles. Un fort vent peut dévier un courant de 20°, un autre soufflant assez fraîchement dans la même direction pendant plusieurs jours fera varier les indications données : vitesses plus importantes si les directions sont identiques, vitesses amoindries, voire annulées si les directions vent-courant sont opposées.

La surface des océans n'est jamais étale car le vent y soulève des vagues en permanence.

Le vent peut aussi provoquer son propre courant de surface. C’est donc un facteur à prendre en compte pour la détermination des courants avec TELEMAC 2D.

Nous étudierons deux cas :

· un vent dominant d’ouest : cas le plus fréquent dans la région (7m/s)

· un vent dominant nord-est : vent fréquemment rencontré. C’est un cas plus défavorable car il entraînera certainement plus les polluants vers Noirmoutier que le vent d’ouest.

Rose des vents

Nous avons choisi d'imposer un vent constant pendant toutes les durées de simulation. Ceci se traduit par une condition sur le vent (existence, vitesse, direction) dans le fichier cas, mais ne nécessite pas de subroutine dans le programme principal en fortran.

Retour au sommaire binôme

Traceurs