INTRODUCTION 

Suivant différentes affirmations, les marais de la baie de Bourgneuf, situés en face de la presqu'île de Noirmoutier, recevraient un important apport de sédiments en provenance de l'estuaire de la Loire, surtout en période de crue de celle-ci.. D'autres part, des industries chimiques et pétrolières étant installées entre Nantes et St Nazaire, la Loire transporte toutes sortes de polluants fixés aux sédiments, qui se déversent dans l'océan et se dispersent aux grès des marées et des courants.

Le but de l'étude est de modéliser les courants dans le Grand estuaire de la Loire et d'évaluer la dispersion d'un traceur provenant d'un apport du fleuve. Cette simulation, réalisée avec TELEMAC2D, prend en compte le débit de la Loire, la marée ainsi que le vent, qui sont les principales causes des courants dans cette baie.

Le port de l'Herbaudière, pavillon bleu depuis la création du label, se trouve à environ 25 km du pont de St Nazaire, qui marque la limite théorique entre l'océan atlantique et la Loire. Les profondeurs de la baie n'excèdent pas 20 mètres ce qui ne favorise pas, à priori, la dilution d'éventuels polluants.

Nous avons effectué deux simulations, l'une proche d'une situation de crue observée en 1993 et une seconde imaginée, qui consiste à provoquer une pollution accidentelle de la Loire dans des conditions de faible coefficient de marée et de fort vent du nord.

Nous avons confronté enfin les concentrations de polluants obtenues par simulation autour de l'île, à celles autorisées par le Pavillon Bleu.

Qualité de l'eau de mer

Retour au sommaire binôme