Le lagunage

Le lagunage est un procédé d'épuration des eaux usées qui consiste en un lent écoulement de l'eau dans un ou plusieurs réservoirs peu profonds (de l'ordre de 2-3 mètres),étanches où prolifèrent des bactéries et autres organismes vivants consommant des matières organiques. Le nombre des agents pathogènes (bactéries, virus, parasites) est considérablement réduit, notamment en raison de la longue période de rétention dans les réservoirs (de 20 à 30 jours).

Ce mécanisme est de nature biologique et permet l'élimination des matières organiques biodégradables avec production de sels minéraux, ce qui conduit à un phénomène d'eutrophisation, caractérisé par une prolifération d'algues (phytoplancton) sous l'effet conjugué de la présence de dérivés azotés et phosphorés dans l'eau et de la photosynthèse due aux radiations solaires.

Ce phénomène, nuisible pour les eaux naturelles, s'avére profitable dans le processus du lagunage. En effet, la destruction de la matière organique s'opère grâce à une association biologique extrêmement large:

En ce qui concerne l'impact des rejets sur le milieu récepteur, le lagunage est placé au niveau D, auquel correspond la quantités minimales suivantes :

Le lagunage naturel est également un très grand producteur d'éléments fertilisants et de matières organiques vivantes (phytoplancton et zooplancton).

Un autre intérêt du lagunage réside dans le fait qu'on a à la fois une excellente épuration microbiologique des eaux usées et la présence, dans les derniers bassins, d'une biomasse organique due aux nutriments en excés et valorisable en aquaculture ou en agriculture.

Le lagunage exerce aussi une efficacité certaine quant à la réduction de certaines substances nocives vis à vis des milieux naturels; des éléments tels que les phénols, hydrocarbures ou détergents voient leur teneur considérablement abaissée après passage dans un étang de stabilisation. De plus, on note une accumulation importante des métaux lourds dans les sédiments du bassin de tête. Ainsi, les effluents épurés ne contiennent pratiquement plus de substances toxiques.