Contexte environnemental
 
 
 

            La Garonne en aval du barrage correspond à la Moyenne Garonne dite divagante. La qualité des eaux de part et d'autre du barrage est moyenne (qualité 2).

 
Pêche et Poissons. 

            Le plan d'eau et la Garonne à l'amont comme à l'aval sont classés en seconde catégorie piscicole : Le peuplement comprend 12 à 19 espéces dont la brème, l'ablette, le sandre, le brochet et la perche.

            De plus, la Garonne à ce niveau se caractérise par la présence de la plupart des grands poissons migrateurs d'Europe : saumons, truites de mer, anguilles...

            La péche est très pratiquée du fait du peuplement piscicole et des facilités d'accès au plan d'eau.

            En ce qui concerne la reproduction du peuplement piscicole, la retenue elle-même est un lieu important pour la reproduction de nombreuses espèces de poissons. Le secteur aval de l'aménagement de Golfech constitue un des lieux privilégiés pour la reproduction des grandes aloses avec la frayère de Lamagistère. Le tronçon court circuité sert également de zone de frayère.

 
Pôles d'intérêts économiques 

            La retenue de Malause constitue un centre important d'activité nautique dont le pôle majeur est la base nautique de St Nicolas-de-la-Grave.

            La Garonne, en aval de l'aménagement de Malause est une ressource importante :

Contraintes réglementaires 

            La zone de la retenue est classée Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique pour la Faune et la Flore (ZNIEFF) et Zone d'Intérêt Communautaire pour les Oiseaux (ZICO).
            Pour anecdote, il existe un projet de réserve naturelle au niveau de la retenue : suite à l'engravement du plan d'eau, une île s'est formée au milieu de la retenue donnant abri à des espéces protégés. Cette île ( "l'île aux oiseaux") s'appréte à être classée.