EUTROPHISATION

  


Définition de l'eutrophisation

Les nuisances de l'eutrophisation

Facteurs influants

Zones sensibles


Définition de l'eutrophisation :

Enrichissement des eaux en substances nutritives, qui aboutit généralement à des modifications symptomatiques telles que la production accrue d'algues et d'autres plantes aquatiques, la dégradation de la pêche, la détérioration de la qualité de l'eau et donc des nuissances pour tous les usagers de cette eau.

 

C'est à l'étiage qu'une rivière est la plus sensible à l'eutrophisation.

Voici une photo de la Garonne après Toulouse fin septembre 96.

 

L'effet le plus visible de l'eutrophisation est un développement important des végétaux. Il peut être mis en évidence par la variation de concentration en chlorophyle a. Différent types d'espèces véront le jour selon la morphologie de la rivière. Par exemple, une rivière peu profonde à débit faible produira d'avantages d'algues fixés qu'une rivière profonde où l'on verra apparaître de manière prépondérante des microalgues appelés phytoplancton.

Dans la cas de la Garonne, des relevés effectués au cours d'étiage estival de 1992 à 1993, ont fait apparaître les espèces suivantes (document de l'agence de l'eau Adour-Garonne) :


Les nuisances de l'eutrophisation

Retour au début

Ce développement incontrolé des végétaux a des conséquences catastrophiques sur l'équilibre de l'ecosystème. En effet, il entraîne un cycle journalier caractéristique de l'oxygène dissous dans l'eau. Le jour, il y a production importante d'oxygène par les végétaux et la nuit, il y a carence dû à la consommation d'oxygène par les bactéries décomposant les végétaux morts.

L'activité chlorophyllienne des végétaux aquatiques induit aussi des variations cycliques et journalières de la valeur du pH.

Cela entraine la disparition des espèces piscicoles non resistantes à ce facteur aux profits d'autres.


Facteurs influants

Pour analyser de manière plus précise ce phénomène, intéressons-nous aux différents facteurs d'influence :


Zones sensibles

Une retenue telle que Malause est un lieu particulierement sensible à l'eutrophisation. En effet, le phosphore sous ses différentes formes, vient s'accumuler dans la retenue, du fait du ralentissement de l'écoulement, et donc du temps de séjour prolongé de l'eau.