TRAVAIL ET INTERACTION DES BINÔMES


BINÔME 1 : S. BEAUJEON ET J. Ph. LEGIER

ETUDE DU PHENOMENE DE SEDIMENTATION.

Le premier travail consistera à modéliser numériquement la courantologie dans la retenue dans une zone allant de l'aval de la confluence Tarn et Garonne au barrage de Malause, grâce à l'utilisation du code TELEMAC 2D.

Le Tarn, de Ste Livrade à la confluence, et la Garonne, de Castelsarrasin à la confluence, seront modélisés grâce à un modèle filaire : Lido, par exemple.

L'étude de la courantologie sera commune aux binômes 1 et 2.

Afin d'analyser l'état d'envasement de la retenue, une étude sédimentaire sera effectuée en prolongement de la modélisation numérique de la courantologie. Elle aura pour but de mieux cerner le fonctionnement de la retenue -l'etat d'engravement est-il à l'équilibre?- et d'expliquer pourquoi et comment les stocks se constituent.

Retour au sommaire


.

.

.

.

.

.

BINÔME 2 : N. DEMARTINI ET L. ADJAR

VARIATION DES CONDITIONS HYDROLOGIQUES.

Les apports sédimentaires étant fortement influencés par les évènements hydrologiques, il est nécessaire de relier les quantités de dépôts solides aux épisodes hydrologiques survenus au cours d'une année moyenne mais aussi, lors d'évènements hydrologiques d'occurence plus faible (crues de période de retour donnée).

D'une part, la mesure de la vitesse du courant près du fond doit permettre de déterminer la vitesse critique d'érosion en fonction de la granulométrie dans la retenue.

D'autre part, la détermination de zones de recirculation (propices à la sédimentation) ou au contraire de zones où le courant est plus intense doit permettre de prévoir l'évolution qualitative des stocks sédimentaires dans le retenue.

Une comparaison sera établie avec le Binôme 1 afin de vérifier la cohérence des résultats.

Retour au sommaire


.

.

.

.

.

BINÔME 3 : D. FERNANDEZ ET C. COPPENS

TRANSPORT DU POLLUANT PHOSPHORE.

Le phosphore est un polluant rejeté tant par les agriculteurs (pollution diffuse)que par les industriels (pollution localisée).Il faut également tenir compte de la pollution domestique provenant des agglomérations : poudre à laver et autres produits ménagers. Comme une forte teneur entrainent des risques d'eutrophisation du milieu aquatique, il est intéressant de prévoir le devenir de ce polluant dans la Garonne.

L'étude portera sur le transport du polluant entre Toulouse et la retenue de Malause à l'aval de la confluence Tarn et Garonne. On tachera de connaître les zones de dépôts qui peuvent nuire à la vie piscicole et engendrer des problèmes au niveau des prises d'eau sur la rivière.

Le code de calcul LIDO, modèle filaire, sera utilisé avec les profils en travers de la Garonne.

Retour au sommaire


.

.

.

.

.

.

.

BINÔME 4 : N. FAU ET L. ROUANET

ETUDE DU RESEAU D'ASSAINISSEMENT DE MOISSAC.

Moissac, bien que située sur le plan d'eau de Malause, peut être soumise à des variations de hauteur d'eau du Tarn assez importantes.

Nous nous proposons d'étudier l'influence d'une crue du Tarn sur le réseau d'assainissement de la ville dans l'eventualité d'une mise en charge de la conduite d'évacuation du bassin de relèvement de la station d'épuration.

Puis nous étudierons l'influence d'un fort épisode pluvieux qui apporterait des eaux parasites sur la station et la possibilité d'implanter un bassin d'orage.

Enfin, nous examinerons la conjonction des deux phénomènes et chercherons d'éventuelles solutions et la potentielle reconversion d'une station de relèvement en bassin d'orage.

Retour au sommaire


.

.

.

.

.