CONCLUSION GENERALE.

L’irrigation des 1600 hectares augmenterait la production de canne à sucre de 80 000 tonnes. Ceci préserverait les emplois de 3 900 actifs, ce qui est important quand on sait que le taux de chômage dans l’île excède 35%.

Cette méthode de transfert permet une conservation des nappes souterraines et le système des galeries ne défigure pas le paysage. L’écosystème lié à la rivière ne présente pas une qualité extraordinaire; cependant le débit que l’on laisse passer devrait être suffisant pour garantir la survie de la faune et de la flore.

3 Bassins de retenue de 50 000 m3                   168    MF
1 prise d’eau et son système de protection         371.5 MF
1 galerie de 20 km et de 2 m de diamètre           140   MF