• Comparaison avec le calcul manuel
  • Au large, la ligne de crête se propage à la vitesse Co déterminée par la formule suivante:

    Co2 = g*L /(2*pi)

    La longueur d'onde Lo est alors Co*T

    Lorsque la profondeur h devient faible (c'est à dire h/L < 0.5), la célérité de la houle est alors:

    C2 = Co2 *th(2*pi*h/L)

    On peut donc calculer, en chaque point d'un front d'onde, la célérité de la houle et tracer un cercle d'influence autour de celui-ci (Cf. théorie de Huygens en optique). La courbe enveloppe de ces cercles représente alors le front d'onde suivant (déphasage + 2*pi).

    Nous avons ainsi tracé les lignes de crêtes pour les deux houles considérées et superposé à celles-ci les orthogonales calculées par RIVES (voir graphiques ci-dessous):

    Afin de comparer les résultats de RIVES et le tracé manuel, nous avons calculé en différents points de l'orthogonale 18 (celle qui rentre dans la baie), l'amplitude de la houle. Pour cela, nous avons utilisé le fait que le flux d'énergie se conserve. Ainsi on a la formule suivante:

    Pour les quelques points choisis, les résultats sont dans le fichier calc8.txt

    Pour ces quelques points, les écarts entre le calcul RIVES et manuel sont inférieurs à 10 cm. Ceci s'explique aisément par l'indétermination sur la longueur d'onde mesurée à la régle (pas encore graduée au dixième de millimètre !!!).

    On obtient le même type de résultats pour la période 12 secondes: