Résumé: Ce document a été récupéré à l'agence de l'eau Adour-Garonne de Toulouse. Il décrit succintement la pêche du pays Basque.
Dans un moment où la pêche Française subit une forte crise, il est de notre souhait de situer l'identité de la pêche de notre Quartier Maritime, au niveau des visiteurs de la Foire de Bayonne, dont le thème retenu est: L'EAU.

Riche de par son Histoire maritime, la pêche Basque a toujours su s'adapter dans ses grands moments de mutation. De la pêche à la baleine dès le 8ème siècle à celle de la morue du 17ème au 18ème siècle, la vocation pêche de notre région a été le témoignage d'une navigation héroïque et légendaire.
La pêche à la sardine et au thon n'ont jamais démenti de la persévérance de nos marins dans l'accomplissement de leur dur labeur.
Nous voici dans une période nouvelle, où depuis la dernière guerre mondiale, la rénovation de la flotille de pêche a bénéficié d'une avancée technologiques.
Tant d'éléments positifs qui avaient fait bénéficier l'économie des pêches maritimes de résultats satisfaisants.
A ce jour, il n'en est plus de même; et la pêche n'échappe pas aux difficultés économiques. L'adaptation du secteur aux conditions nouvelles d'exploitation, en passant par le partage de la ressource, seront les élément clés, qui assureront la continuité du métier de marin pêcheur.

L'économie de la pêche maritime du quartier maritime de Bayonne génère 1400 emplois répartis entre pêcheurs, acheteurs, transformateurs et divers services de l'interprofession.

En mer, les pêcheurs:
650 marins pêcheurs naviguent sur 120 bateaux du port d'Hendaye, de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure, de Bayonne, de Capbreton, de Dakar, avec un chiffre d'affaires de 200 millions de francs en 1993. En Estuaire et Adour, plus de cent pêcheurs.

En aval, les personnes qui travaillent le poisson:
Plus de 600 personnes travaillent partiellement avec les ports de pêche de Saint-Jean-de-Luz et Hendaye.

Dans les ports, des services
Plus de 200 personnes assurent les services offerts aux bateaux.

LES PORTS DE PECHE SONT UNE FORCE ECONOMIQUE DU PAYS BASQUE

Ils reçoivent l'appui des organismes (Europe, Etat, Région, Département, Chambre de Commerce, Municipalité), mais ils ont d'énormes défis à relever pour demeurer une économie fiable en l'an 2000.

Quatre atouts

Diversité des espèces - Proximité du marché espagnol - Qualité technique des infrastructures - Valeur et compétence des hommes.

Trois défis

La ressource - La cohabitation des métiers - L'adaptation aux besoins des consommateurs.