LES COURANTS MARINS

Présentation du projet

INTRODUCTION GENERALE

Nous nous proposons d'étudier,le long du littoral bayonnais, les différents
facteurs qui peuvent influencer les courants marins:
- les marées
- le vent et la houle
- la dérive littorale

Nous nous intéressons à ces phénomènes uniquement le long des côtes Basque et Landaise. Ainsi le domaine d'étude sera approximativement un rectangle de 100 km de haut sur 10 km de large, délimité comme suit:
- Au Sud : Côte espagnole.
- Au Nord : aux environs de Mimizan.
- A l'Est : la côte.
- A l'Ouest : environ à 10 km des côtes.

MOYENS DE CALCULS

La principale source de calcul sera le logiciel TELEMAC-2D. En effet, en consultant les documents présentant ce logiciel, il apparaît qu'il permet de simuler numériquement les écoulements bidimensionnels en mer. A cette fin, il résout les équations de Saint-Venant (équations des écoulements à surface libre) par la méthode des éléments finis.

Dans notre cas, il permettra de calculer à chaque instant et en tout point, la hauteur et la vitesse (supposée constante suivant la verticale) de la colonne d'eau, engendrées par :
- les trois principales ondes de marées (M2 et N2 : influence de la Lune et de son orbite, S2 : influence du Soleil) ;
- les frottements du vent à l'interface océan-atmosphère ;
- la houle en provenance du large ;
- les vagues le long des côtes.

On pourra alors en déduire les variations du niveau de la mer sur le littoral ainsi que la direction et l'intensité des courants près des côtes. Il sera aussi possible de prendre en compte d'autres phénomènes physiques (force de Coriolis, frottements sur le fond, embouchure de l'Adour, etc.).

A noter que nous sommes candidats à la formation sur TELEMAC-2D.

DONNÉES UTILES

* Bathymétrie du littoral (cartes IGN série verte n' 62 et 69)
* Rose des vents de la région
* Intensités et direction des courants aux limites du domaine étudié.
* Débit de l'Adour à l'embouchure.

INTERACTIONS AU SEIN DU GROUPE

Si certaines données ne leur étaient pas accessibles, les autres binômes du groupe auraient la possibilité d'utiliser une partie de nos résultats.
Par exemple, les caractéristiques des ondes de marée (amplitude, longueur d'onde, période) pourraient être utilisées par le binôme 1, qui étudie l'intéraction de la marée avec l'Adour à son embouchure.
La direction et la force des courants littoraux pourraient servir au binôme 4 qui étudie les dérives de polluants dans l'océan...

CONCLUSION

A travers cette présentation, la montagne de travail que nous espérons effectuer peut paraître un peu ambitieuse. Il faut y voir là deux principales raisons. D'une part, nous ne pouvons pas savoir à quel rythme nous allons avancer. D'autre part, notre connaissance de TELEMAC-2D se résume pour l'instant aux quelques exemples présentés dans les plaquettes (notamment les ondes de marées).
Aussi, il se peut que les résultats que nous voudrions obtenir soient décevants, et qu'une étude plus détaillée soit mieux adaptée.C'est pourquoi, afin de ne pas être pris au dépourvu, nous nous réservons des "roues de secours" avec par exemple :
- l'influence de la faille de Capbreton sur les ondes de marée. En effet, les plages des environs de Capbreton sont réputées comme un endroit favorable à la pratique du surf. Nous verrons donc principalement comment la faille amplifie le mouvement des vagues.
- la digue de Bayonne. La création de cette digue a entraîné une modification du régime des courants à l'embouchure de l'Adour. Nous comparerons les courants avec et sans digue.

Retour au Sommaire