Etude des baines

FORMATION DE LA BARRE



Sommaire :

  1. PRESENTATION

    Le but de cette partie est de prouver que l'origine des bancs de sable qui ferment les baïnes côté mer est une barre. Pour cela on a utilisé un code de calcul, SBEACH, afin de valider cette hypothèse. Voici des profils en travers mesurés lors d'une campagne d'étude sur la mise en suspension des sédiments. Ils pourront servir de références aux calculs, à la comparaison et à l'interprétation des résultats:


  2. RESULTATS
  3. COMMENTAIRES

    On a pu retrouver de façon satisfaisante l'évolution de la barre dans le temps à partir d'un profil simplifié, sans irrégularité notable, et aussi à partir d'un profil plus réel.
    Cela nous a permis de constater qu'une barre se forme bien sur nos côtes et à la bonne distance du bord. Les bancs de sable qui ferment les baïnes semblent donc trouver leur origine dans ce phénomène.

    On peut trouver des raisons à certains dysfonctionnement du code de calcul SBEACH:

    • Tout d'abord et ce n'est pas la moindre, SBEACH est prévu pour calculer la transformation d'un profil en long de la plage à la suite d'une tempête et non pas sur une longue période. Nous avons été contraints de prendre des pas de temps plus importants et donc de réduire la précision des calculs -Voir la documentation de SBEACH à ce sujet-
    • Les valeurs critiques de l'angle de la barre avant effondrement ne sont pas trés adaptées et empêchent de retrouver parfaitement la forme réelle de la barre des baïnes.
    • Enfin et c'est le plus important, SBEACH est un code 1D; La dimension parallèle à la côte étant loin d'être négligeable en ce qui concerne les baïnes ( pas de direction privilégiée des courants en jeu ), il est normal que SBEACH ne reproduise pas fidèlemment la réalité.


  4. CONCLUSION

    Malgré les difficultés rencontrées avec le logiciel SBEACH, on a pu obtenir le résultat principal que l'on cherchait, à savoir que le processus de formation des baïnes est lié à celui de la formation d'une barre.

    Nous pourrons donc appuyer la suite de notre étude sur cette constatation.

    N.B: Un développement intéressant de cette étude serait de faire tourner SBEACH pour voir quelles amplitudes de houle et quelles longeurs d'onde sont les plus efficaces pour la formation de la barre.