COMMENTAIRES ET CONCLUSION SUR LA FERMETURE DES BAÏNES


En fait, dans le phénomène de formation des baïnes c'est une combinaison simultanée des actions présentées précédemment qui s'établit.

Une fois que la pointe a rejoint le banc de sable de la barre, on observe des mécanismes tourbillonaires à l'échelle de la baïne qui entretiennent sa formation: Des tourbillons du déferlement "attaquent" la partie la plus proche de la plage de la barre; ils mettent alors en suspension du sable Ce sable est repris par les courants "tourbillonaires" de la baïne qui le poussent vers le banc suivant.
Pendant toute la période qui suit les dernières tempêtes d'hiver, c'est une compétition entre tous ces phénomènes qui s'établit (si les conditions de houle le permettent). Et c'est ainsi que l'on peut voir se former, s'agrandir ou se fermer des baïnes jusqu'à ce qu'elles trouvent une relative position d'équilibre entre leurs tailles et la force des courants dont elles sont le siège.
Le résultat est assez périodique ( dans l'espace ) , et l'on observe le long de la côte des baïnes successives qui font sensiblement la même taille.

N.B: Les seuls endroits où elles sont absentes sont au niveau de singularités: ouvrages côtiers, embouchure d'un cours d'eau, etc...