1-Nécessité de l'aménagement

La nécessité de protéger la ville d'Agen contre les crues n'est pas une idée récente. En effet en 1930, une crue centennale recouvrait la majeure partie de la ville, aussi après la première guerre, de nombreuses idées de projet ont été émises. Ce n'est qu'au début des années 1980 qu'un accord a été signé, la SOGREAH étant retenue pour ces propositions.

La ville d'Agen est particulièrement exposée au phénomène de crue de par sa situation géographique. En effet,il faut savoir que la Garonne, seule, ne peut déborder.Or en aval d'Agen, de nombreux cours d'eau viennent s'y jeter,et augmentent considérablement le débit du fleuve. De plus Agen est situé dans le creux d'un virage de la Garonne. En période de crue, celle-ci a tendance à quitter son lit, continuer tout droit, et inonder toute la ville, provoquant de nombreux dégats.

Les anciens aménagements sont largement insuffisants, et de nombreux facteurs viennent augmenter les risques tels que, un étranglement de la rivière dans la ville, un pont romain constitué de piles très larges qui forment un véritable barrage, et augmentent le niveau du fleuve de 1m.