2-Option étudiée

Afin de comprendre le choix final d'aménagement, nous avons discuté des options ensisagées ou envisageables, ainsi que les contraintes qui justifient leur non-réalisation.

a-Création d'un canal

Il a été envisagé la création d'un canal d'une dizaine de kilomètres, qui doublerait la section de passage en période de crue. En effet le débit de crue centennal à Agen est le double du débit acceptable par la Garonne.

Mais la topographie de la ville d'Agen limite les possibilités de trajet de ce canal. La seule zone envisageable est en pleine urbanisation, et de nombreux projets prioritaires (gare SNCF pour le TGV) rendent ce canal irréalisable. De plus la taille nécessaire de ce canal serait trop importante pour être vraiment réaliste.

b-Canal souterrain

Un canal souterrain pourrait récolter les excès de crue et passer sous l'agglomération d'Agen.

Ce projet est totalement utopique, car il mettrait en jeu des sommes énormes et qui ne correspondrait pas au budget d'une ville de cette taille. De plus il existe sous Agen des ruines d'un ancien amphithéatre romain, qui impliquerait des contraintes techniques supplémentaires.

c-Utilisation du canal existant

Un canal existe déjà et traverse la vieille ville, mais ses dimensions sont trop faibles pour être utilisable en cet état. L'aggrandissement de ce canal est rendu difficile par l'importante urbanisation le long de celui-ci. De plus, la situation du point de raccordement avec la Garonne est situé non loin du centre ville et pourrait être résponsable d'inondations dans des zones peu sensibles. Enfin, un projet routier à la place du canal est envisagé pour désengorger l'axe prioritaire de circulation.

d-Une retenue

Une retenue à l'amont de la ville d'Agen a été envisagée pour écréter l'hydrogramme de crue.

Un barrage fait sur le Lot met en évidence l'ensemble des problèmes liés à ce type d'aménagement. Outre l'aspect écologique, les volumes transités sont trop importants pour faire une retenue efficace et résistante. De plus la disposition géographique contraindrait fortement les possibilités de construction de ce barrage.