3-Projet retenu

Le projet retenu fut celui de la SOGREAH dont les deux idées maitresses sont un recalibrage du lit et la construction de digues, puis accessoirement le consolidement des berges.
Mr Carette nous est apparu assez réservé quant a l'interêt et l'efficacité des digues. Selon lui, celles-ci représentent un investissement coûteux comparé aux deux mètres qu'elles permettent de gagner sur le niveau de la Garonne. Le principal aménagement permettant de lutter contre les crues semble donc être le recalibrage du lit, celui-ci s'effectuant a l'étiage. Tout profil de riviere présente une berge plus pentue, l'autre étant de type plage, on va donc prolonger cette dernière comme nous le présente le shéma ci-dessous:




Les problèmes d'environnement ont également été abordés au cours de cette entrevue avec notamment la création d'une passe à poissons, simple d'élaboration mais très efficace, qui consiste en un long couloir d'une trentaine de mètres de long sur cinq mètres de large, au niveau d'un déversoir, divisée en trois paliers et permettant ainsi aux poissons de remonter le courant (voir photos). Enfin, pour conclure, l'avancement des travaux, a été discuté : ceux-ci ont pris beaucoup de retard. Prévus initialement pour une durée de dix ans, nous arrivons maintenant à leur fin, et dix ans de plus seront nécessaires, d'autant plus que certains paramètres ont été mal évalués, tels que l'influence des travaux sur Agen sur le niveau de la Garonne en aval. Ainsi, de nombreux aménagements ponctuels sont nécessaires pour satisfaire les communes en aval.