CONCLUSION

Le but de ce projet de binome était d'évaluer l'importance du bassin versant et de son influence sur le ruisselement urbain.

Après étude il s'avère que les volumes ruisselés sont effectivement très importants. En cas de crue importante, les clapets communiquant avec le réseau sont fermés, l'accumulation des précipitations est importante. La création d'un bassin de retenue permettrait de réduire fortement l'impact de ces ruissellements.

Quels sont les apports et les leçons à tirer de ce projet de binome ?

Il est fort délicat d'étudier un domaine tel que l'hydrologie.En effet, la complexité d'un cas réel impose l'utilisation de méthodes très simplifiées basées sur des méthodes empiriques et autres abaques. Il est difficile d'appréhender les nombreux coefficients de ces méthodes en l'absence de mesures et d'observations in situ.

L'utilisation de l'outil informatique permet de façon assez simple de simuler le comportement du bassin versant. Mais on retrouve les mêmes problèmes rencontrés avec les coefficients empiriques. Les résultats obtenus sont donc à prendre avec prudence et doivent être pris comme indicateur d'un ordre de grandeur.

Concernant les outils disponibles à l'élaboration d'un tel projet, ils sont très largement insuffisants. CEDRE est loin d'être l'outil idéal pour un tel problème. Des logiciels tels que Water Shade Modeling ou MOUSE sont eux beaucoup mieux adaptés à la modélisation en milieu rural (surface d'étude illimitée, possibilité de modélisation de cannaux et rivières à surface libre...). Malheureusement, tous ces logiciels nécessite l'emploi de clefs physiques, ce qui pose le problème de l'acquisition de ces logiciels.

Du point de vue logistique, il serait interressant également d'avoir un planimètre, pour un exploitation précise des cartes...