PROJET DE BINOME

BE12


Afin de répondre à l'objectif global de lutte contre les inondations dans l'agglomération d'Agen , nous considérons qu'il est fondamental d'étudier le fonctionnement hydrologique du bassin versant sur cette zone.
Ainsi il nous sera possible de déterminer les volumes ruisselés mis en jeu lors d'une pluie responsable d'une crue importante.
Par suite , on pourra envisager différents aménagements permettant de limiter l'impact de ce ruissellement.
Dans l'état actuel de notre réflexion , nous pensons suivre la méthodologie présentée ci-après:


1- Description du bassin versant


- Découpage en bassins versants élémentaires
- Surface
- Pente moyenne
- Pourcentage de surfaces imperméables , d'espaces verts ...
- Caractéristiques hydrologiques correspondant à la nature des surfaces ( coefficient d'infiltration ,de mouillage...)
- Densité et fréquence des talwegs
- Découpage de ces talwegs suivant la méthode d'Horton Straler


2- Choix d'une pluie de projet

Le choix de la pluie de projet se fera en fonction des données pluviométriques disponibles sur la zone qui nous intéresse. Il sera également possible de déterminer une pluie à l'aide de formules empiriques(formule de Montana par exemple) en connaissant la zone géographique et la période de retour choisie.

3- Etude du ruissellement dans l'état actuel de la zone.

A l'aide des données du 1 et 2 on simule le ruissellement sur le bassin versant , grâce à la vitesse d'infiltration et aux coefficients de pertes on détermine une pluie efficace que l'on transforme en volume ruisselé , pour ce faire nous utiliserons les enseignements prodigués en Hydrologie .

Connaissant ces volumes ruisselés nous étudierons leur impact en aval du bassin versant:

- de façon directe dans la Garonne
- dans la ville d'Agen : ces résultats seront exploitables par le BE11 qui se charge d'étudier l'impact de la crue sur le réseau d'assainissement de la ville ; quant à nous nous étudierons les zones inondables qui ne sont pas directement du fait de la crue.

4- Mesures compensatoires et aménagements.

Les éventuelles zones à risques constatées à l'étape précédente vont nous amener à envisager des aménagements permettant de limiter l'effet de ces ruissellements : retenues , déversoirs d'orages , bassin de rétention ...Nous dimensionnerons ces ouvrages dans le souci de la législation ,du respect de l'environnement et des riverains.

5- Evaluation du coût des travaux envisagés


Afin de rester réaliste dans nos propositions nous effectuerons une étude de coût : ainsi il nous sera possible d'écarter des solutions trop chères . Pour ce faire nous disposons de renseignements concernant les prix des matériaux ( prix du mètre cube pour le sable et le ciment , prix du mètre linéaire pour les conduites), mais aussi les prix des réalisations de travaux publics : coffrages , dalles ... Enfin le prix de la main d'oeuvre sera basé sur ceux pratiqués par les services techniques de certaines filiales de la Compagnie Générale Des Eaux.

6-Juridiction

A l'image des autres binômes du groupe nous rappellerons brièvement les principaux textes de lois relatifs à notre travail de binôme : c'est à dire les réglementations en matière de pluvial , la législation sur les risques d'inondations et notamment les définitions des PER (plan d'exposition aux risques ) et PPR ( plan de prévention des risques).