PROJET DE BINOME

BE9


La prévention des inondations d'une région passe par la détermination de ses zones inondables, en vue de limiter l'urbanisation dans les zones à risque, et de protéger par des aménagements fluviaux adéquats les habitations déjà existantes exposées à des inondations potentielles.
C'est pourquoi nous nous proposons de définir dans un premier temps les zones inondables de la ville d'Agen suite à une crue exceptionnelle.
Par la suite, nous décrirons les aménagements déjà existants permettant de faire face à une telle situation, et nous proposerons éventuellement des solutions complémentaires améliorant la protection. On pouura par exemple étudier les conséquences de la rupture de la digue fusible située en amont d'Agen, qui devrait céder à une crue de temps de retour supérieur à cent ans.
Dans l'état actuel de notre réflexion , nous pensons suivre la méthodologie présentée ci-après:


1- Définition de la crue.

- Choix de la période de retour.
- Détermination du débit correspondant.
- Détermination de l'hydrogramme.
- Un exemple : la crue de 1875.

2- Description de la topographie du lit et de ses environs.

Nous utiliserons les cartes IGN des environs d'Agen ainsi que les profils en travers de la Garonne (documents SOGREAH et Agence de l'eau Adour-Garonne) pour déterminer les points de cotes les plus faibles afin d'avoir un aperçu des zones touchées les premières.

3- Calcul de la ligne d'eau et détermination des zones inondables.

A l'aide des données citées précédemment, nous utiliserons le logiciel FLUVIA disponible sur le réseau N7 pour déterminer la ligne d'eau. L'utilisation de ce logiciel requiert de plus une estimation des coefficients de Strickler des lits mineurs et majeurs qui pourra s'effectuer à l'aide d'une étude granulométrique et d'une considération de la végétation des abords du lit du fleuve.

4- Description des aménagements et étude de nouvelles possibilités.

A la demande de la ville d'Agen, une étude des aménagements fluviaux contre les crues à été menée par la SOGREAH. Nous nous proposons de les redécrire (digues, recalibrage du lit...) et de rappeler leurs effets sur l'écoulement de la Garonne. Nous étudions actuellement la possibilité d'autres aménagements, sans pouvoir aujourd'hui garantir leur validité.

5- Evaluation du coût des travaux envisagés


Afin de rester réaliste dans nos propositions nous effectuerons une étude de coût : ainsi il nous sera possible d'écarter des solutions trop chères . Pour ce faire nous disposons de renseignements concernant les prix des matériaux ( prix du mètre cube pour le sable et le ciment , prix du mètre linéaire pour les conduites), mais aussi les prix des réalisations de travaux publics : coffrages , dalles ... Enfin le prix de la main d'oeuvre sera basé sur ceux pratiqués par les services techniques de certaines filiales de la Compagnie Générale Des Eaux.

6-Juridiction

A l'image des autres binômes du groupe nous rappellerons brièvement les principaux textes de lois relatifs à notre travail de binôme : c'est à dire les réglementations en matière de pluvial , la législation sur les risques d'inondations et notamment les définitions des PER (plan ...des risques ) et PPR ( plan de prévention des risques).