4. Les traitements tertiaires :

Les traitements tertiaires ou traitements de finition sont utilisés en vue d'améliorer les caractéristiques d'une eau usée ayant subi une épuration biologique et des traitements primaires préalables.

Ces traitements de finition peuvent être décidés pour des raisons et applications diverses :

- amélioration générale des critères de rejet de manière à parfaire l'équilibre biotique du milieu
récepteur (rivière, lac, etc...),
- implantation sur la rivière de nouvelles prises d'eau destinées à la consommation humaine,
- réutilisation de l'eau usée à des fins industrielles (refroidissement ou même fabrication),
- besoins agricoles en irrigation,
- recyclage de l'eau usée dans les nappes aquifères, etc...

Selon le type d'utilisation, la gamme des traitements mis en oeuvre sera plus ou moins étendue avec pour objectifs :

- la réduction des matières en suspension et de la pollution organique biodégradable,
- la réduction de la pollution azotée ou phosphorée,
- la réduction de la pollution organique non biodégradable,
- l'élimination plus ou moins poussée de certains germes pathogènes ou parasites, etc...

Cependant ces traitements de finition ne peuvent être envisagés qu'à la seule condition que l'ensemble de l'assainissement, et en particulier la collecte des eaux usées, ait été maîtrisé. De même, les traitements situés en amont doivent être fiables sous peine de nuire à la qualité de cette finition.



Schéma récapitulatif du traitement des eaux usées.