Installation d'un dégrilleur au niveau de l'usine :

Il faut savoir que la loi impose à l'industriel de mettre en place au niveau de son usine des procédés de pré-traitement (dégrillage, décantation primaire).

Dans notre cas, nous envisagerons seulement l'installation d'un système de dégrillage. En effet, les pollutions engendrées par les industries laitières ne sont pas des pollutions particulaires. Ce sont des pollutions dissoutes, et la mise en place d'un décanteur (pour éliminer les matières en suspension) n'est donc pas nécessaire.

Nous allons maintenant dimensionner le dégrilleur à mettre en place au niveau de l'usine laitière.

On choisit un dégrilleur dont les caractéristiques sont les suivantes :

- dégrillage à nettoyage automatique
- barreaux de largeur 1 cm et espacés de 2 cm.

Le débit maximal du flot qui traverse la grille est Qpointe=100 m3/h soit Qpointe=0.03 m3/s.

La surface minimale de grille à prévoir, S, sera, si on se fixe une vitesse de flot V=1.5 m/h :

S = Qpointe/(V*a*C)

avec :
a = espace libre entre barreaux / largeur de la grille = 2/3
C = coefficient de colmatage = 0.4 (pour les grilles automatiques)

Il vient :

S = 0.03 / (1.5* 0.4*(2/3)) = 0.075 m2

Une vitesse de flot de 1.5 m/s à Qpointe donnera, en débit moyen, une vitesse:

V' = V * (Qmoyen/Qpointe) = 1.5 * (33/100) = 0.5 m/s

Cette vitesse est suffisamment élevée pour éviter le dépôt prématuré des déchets, et elle est inférieure à 1 m/s qui induit un colmatage trop rapide.