Création d'un bassin tampon :

Le volume journalier à traiter, en tenant compte des nouveaux rejets industriels, est égal à 138.5% du volume journalier nominal.

Pour diminuer cette surcharge hydraulique et régulariser l'arrivée des effluents sur la station, on envisage la construction d'un bassin tampon.

Le volume de ce nouveau bassin est calculé par la méthode Degrémont :

Volume du bassin tampon = 7 * (débit nominal horaire)

c'est à dire, dans notre cas :

Volume du bassin tampon = 7 * 325 = 2275 m3

On suppose le bassin rectangulaire et ayant une profondeur de 3 m.
La surface du bassin est donc : S=2275/3=760 m2, ce qui correspond à une largeur de bassin l=25 m et à une longueur de bassin L=30.4 m.

Le bassin tampon est placé avant le dessableur et reçoit les eaux dégrillées de la station et de l'industrie.

Le temps de séjour dans le bassin tampon est :

t = Volume du bassin / débit entrant dans le bassin

soit t = 2275 / 10 800 = 0.2 jour = 5 heures.

Ce temps de séjour est suffisamment court et il n'y a pas besoin d'aération du bassin (l'aération aurait été nécessaire si le temps de séjour avait été long, en raison des problèmes de fermentation des matières qui décantent dans le bassin).