Les plages : un équilibre naturel précaire

Retour sommaire

 Profil d'équilibre

Une plage est le versant externe d'une accumulation littorale de sédiments libres. Elle apparaît comme un dépôt temporaire d'éléments minéraux en transit entre les terres et les mers. Elle est délimitée par les points les plus hauts que peuvent atteindre les vagues les plus vigoureuses et par les points les plus profonds pour lesquels les oscillations des plus fortes houles peuvent ramener des particules.
Ainsi la mer passe-t-elle son temps à remuer et reclasser les matériaux de la plage. Il est toutefois possible de définir à tout instant un profil d'équilibre limite c'est à dire le profil qui subsisterait si la houle et les courants conservaient indéfiniment les mêmes caractéristiques.

  

  

Quelques notions de transport sédimentaire le long de la zone littorale

Lorsque les vagues atteignent la côte avec un angle oblique, un courant côtier est généré. Sur les côtes sableuses, les vagues et ce courant peuvent transporter des quantités considérables de sédiments, allant jusqu'à déplacer des plages que l'homme va s'évertuer à retenir ou à recréer (cf "modification du profil côtier par l'homme" via le sommaire). Il peut être intéressant pour l'homme d'évaluer ce transit sédimentaire afin de connaître le devenir d'une plage, de trouver des moyens de l'entretenir (il est toujours plus intéressant d'avoir une plage devant la porte de son hôtel, plutôt que devant celle de l'hôtel voisin !!!), ...
Bien entendu, l'évaluation de ce devenir sera très qualitative. En effet, d'après Hélène Howa (sédimentologue du CNRS, venue nous faire une conférence sur les processus hydrosédimentaires en zone côtière), "il n'existe pas à l'heure actuelle de logiciel tenant compte à la fois des problèmes hydrodynamiques tels la réfraction ou la diffraction et des problèmes de géomorphologie de manière complète et exacte". Des équipes de recherche se mettent cependant en place alliant hydrodynamiciens et sédimentologues. Il existe toutefois des logiciels qui permettent une évaluation du transit sédimentaire et de l'évolution du trait de côte.
On peut citer ici ACRI S.A. (Sophia-Antipolis, 06) qui utilise le
logiciel SIMAC et plus particulièrement SIMAC-curvi pour l'estimation du transport sédimentaire et l'évolution du trait de côte. SIMAC, en un schéma, c'est :

Ce logiciel permet également d'évaluer le transit sédimentaire en cas de présence d'une infrastructure côtière, ce qui peut avoir son utilité comme nous allons le voir dans le chapitre suivant.