REPRESENTATION DES MAREES

La représentation des marées est primordiale pour l'activité portuaire. En effet, surtout pour les grands bâtiments, l'entrée au port ne peut se faire qu'avec un niveau d'eau suffisant et des courants favorables. C'est ainsi que l'on peut trouver toutes les informations utiles sur les cartes de lignes cotidales, d'égal marnage, de lignes cofluctuales, les roses de courants et les graphiques de variation des courants.

Retour au sommaire

Retour en haut de page

Cartes de lignes cotidales

Les lignes cotidales correspondent aux lieux de pleine-mer. Elles sont graduées en heure ou en demi-heure, et permettent de décrire l'allure de propagation des marées.

Retour au sommaire

Retour en haut de page

Cartes d'égal marnage

Les cartes d'égal marnage sont généralement tracées sur les mêmes cartes que les lignes cotidales et, à part près des côtes, elles sont perpendiculaires à celles-ci. Elles permettent donc de connaître le gradient d'évolution de la marée.

Retour au sommaire

Retour en haut de page

Cartes de lignes cofluctuales

Les lignes cofluctuales sont les lieux des points où le flot et le jusant sont maximaux. Elles sont rarement utilisées, car difficiles à tracer.

Retour au sommaire

Retour en haut de page

Roses de courant

Il s'agit de l'hodographe en un point donné de la vitesse des courants de marée, graduée en douxième de la période de la marée. Les roses de courant sont utilisée pour les entrées de port, pour les chanaux, ou tout autre endroit plus ou moins confiné où la connaissance du courant est importante. Il est surtout utilisé pour les courants giratoires.

Retour au sommaire

Retour en haut de page

Graphiques de variation des courants

Ce graphique représente la variation dans le temps de l'intensité et du cap de la vitesse des courants.

Retour au sommaire