Introduction

 

   

   

Le transport solide en milieu naturel est un problème grave, car il peut être la cause de phénomènes de grande ampleur. On peut par exemple citer quelques manifestations dont il est responsable dans les régions maritimes :  

Il devient donc indispensable de pouvoir prévoir l’évolution des côtes et l’impact d’ouvrages artificiels tels que digues, ponts…. Il est possible d’anticiper les réactions de celle-ci grâce à des modèles numériques ou physiques. On observe depuis quelques année une montée des modèles numériques, mais il faut être conscient que les modèles physiques resteront indispensables. En effet il existe certains phénomènes hydrauliques (et particulièrement les phénomènes maritimes, car très complexes et encore mal connus) que nous ne savons pas modéliser, ou alors par des lois empiriques qui ne sont pas applicable à tous les cas de figure.

L’utilisation de modèles physique est donc nécessaire dans un premier temps pour faire des observations. Ensuite, une fois qu’on aura bien cerné les problèmes, il sera envisageable d’effectuer des simulations numériques.  

Il faut toujours avoir en tête que l’application de ces modèles nécessite une bonne connaissance de la réalité, d’où l’importance de la validité des mesures effectuées sur le terrain . 

   

   

Nous allons faire dans ce rapport une analyse des mécanismes du transport solide en milieu maritime. Une fois que ceci sera analysé, nous verrons comment simuler ces phénomènes par un modèle réduit.

Nous travaillerons exclusivement sur le charriage qui est le moyen de transport le plus facile à analyser et modéliser. En effet il serait trop long de faire une étude approfondie sur le transport en général, car la partie qui nous semble être la plus intéressante est la mise en application, c’est à dire la conception de modèles physiques, bien qu’il soit indispensable de faire un rappel sur la théorie des sédiments . 

L’étude sera inspirée de divers ouvrages : 

Retour au sommaire