Mastère  Spécialisé

CALCUL SCIENTIFIQUE A HAUTE PERFORMANCE




Responsable de la formation
Objectifs et Domaines d'études
Public concerné et Conditions d'admission
Organisation des études
Débouchés
Contenu des enseignements 
Autres renseignements

Modelisation de la baie du Mont St Michel avec le logiciel TELEMAC-2D

 retour


retour



RESPONSABLE DE LA FORMATION
personne à contacter pour de plus amples informations

debut



OBJECTIFS ET DOMAINES D'ETUDES

Contexte général
Le calcul à haute performance désigne toutes les applications nécessitant une puissance de calcul importante. Le développement de cette discipline a été principalement motivé par les besoins en calcul numérique intensif de l'industrie, de la science et des technologies. Le calcul scientifique à haute performance désigne les simulations basées sur des modèles mathématiques et relevant du calcul à haute performance. Il s'est imposé dans l'industrie comme un complément ou une alternative aux expériences traditionnelles basées sur des modèles de laboratoires.

C'est un domaine interdisciplinaire faisant intervenir certains aspects des mathématiques, de l'informatique mais aussi de nombreux domaines d'application comme la mécaniques des fluides, l'électromagnétisme ou la chimie. Par exemple, l'industrie automobile aborde les aspects d'aérodynamique et de résistance à la collision à l'aide de cette nouvelle méthodologie. Il existe donc un besoin reconnu pour des compétences en calcul scientifique parallèle dans l'industrie et les sciences de l'ingénieur.

La présente formation combine certains aspects des mathématiques et de l'informatique à l'important domaine d'application de la mécanique des fluides avec des ouvertures sur l'électromagnétisme ou la chimie. L'objectif est de former des spécialistes de haut niveau capables de répondre aux besoins en calcul numérique intensifs de l'industrie.

Objectifs pédagogiques
Le but de ce Master Européen est de préparer les étudiants à des emplois hautement qualifiés dans les plus importantes industries européennes où le calcul scientifique haute performance est reconnu comme un outil important pour le développement des produits.

La formation scientifique dans les domaines applicatifs tels que la mécanique des fluides, l'électromagnétisme... doit permettre aux ingénieurs de maîtriser ou développer des codes industriels de simulation, tout en étant capables d'en évaluer les limites d'application.

L'approfondissement de la formation sur les méthodes numériques doit permettre une compréhension en profondeur des codes industriels de simulation. Enfin, l'enseignement dispensé en informatique doit préparer l'ingénieur aux évolutions rapides des supercalculateurs dans les années futures.

debut



PUBLIC CONCERNE ET CONDITIONS D'ADMISSION

Cette formation permet d'obtenir simultanément:

  • Le diplôme d'ingénieur de la Section Spéciale pour les titulaires d'un diplôme d'ingénieur,
  • Le DHET pour les autres étudiants (diplôme national d'ingénieur de section spéciale en cours d'habilitation par la CTI)
  • debut



    ORGANISATION DES ETUDES

    La durée totale est de un an (de septembre à septembre).

    Enseignement sous forme de cours et TD en salle machine de début octobre à fin février après une mise à niveau éventuelle au mois de septembre. Stage-projet de 6 mois en entreprise ou dans un laboratoire de recherche.

    debut



    DEBOUCHES

    Cette formation prépare à des emplois hautement qualifiés dans les plus importantes industries européennes où le calcul scientifique à haute performance est reconnu comme un outil important pour le développement des produits.

    debut



    CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

    debut



    AUTRES RENSEIGNEMENTS

    Durée de la formation de septembre 1998 à septembre 1999, pour un label Mastère plus 6 mois de stage à Uppsala ou Bergen pour le master European date limite d'inscription : 26 août 1998

    Frais de scolarité : 40.000 FF

    Renseignements :

    debut