Les échanges avec les étangs

Le régime dynamique des étangs est conditionné par les mouvements d'eau.

Il faut donc bien connaître ces mouvements pour l'identification des conditions de sédimentation et l'étude du phénomène de malaïgue.

Les échanges entre les étangs palavasiens eux-mêmes et entre les étangs palavasiens et la mer sont très importants pour la valeur du milieu aquatique. En effet, les communications hydrauliques augmentent les teneurs en oxygène, modèrent les chocs thermiques, apportent du plancton marin, diversifient les espèces,

L'équilibre des étangs est sans cesse remis en cause par la variation des apports continentaux et par la fluctuation permanente des marées.

L'ensemble étangs-canal-mer-rivières fonctionne selon le principe des vases communiquants.

C'est au niveau des passes reliant les étangs au canal que se font des échanges de sédiments.

Mais comme le canal est bien plus profond que les étangs (-3m pour le premier, -1m en moyenne pour les seconds), il fait office de décanteur, les vases s'y accumulent.

Les rôles des passes sont les suivants :

- elles assurent le renouvellement des eaux des étangs

- elles permettent le passage des alevins nés en mer et venant grossir dans les étangs avant de retourner au large.

Bien que les travaux de recalibrage et d'aprofondissement du canal provoquent la disparition d'espaces lagunaires, ils ont des répercussions positives car ils permettent l'accélération de la circulation de l'eau et des échanges ainsi que l'augmentation du sous-tirage des vases lagunaires en créant une surprofondeur.

Ces échanges se font par l'intermédiaire de graus.

Les facteurs prépondérants dans la dynamique de ces échanges sont le régime des vents et le régime des marées du Golfe du Lion.

Ce type d'échanges a une influence prépondérante sur l'hydrologie (salinité, température, oxygénation, ...) mais ne génère pas de circulation significative dans l'étang.

L'influence marine est un facteur limitant de la richesse en nutriments des étangs car la disponibilité en éléments nutritifs est plus grande en milieu lagunaire que marin.

Ceci peut donc avoir un impact positif sur le phénomène de malaïgue.

Mais les étangs ont aussi un rôle tampon vis à vis des crues marines, les graus peuvent donc être aussi des portes d'entrée pour les matériaux marins et ainsi contribuer au comblement des étangs.

Les rivières sont une source d'apport en eau douce pour les étangs mais leurs eaux sont souvent polluées, par des stations d'épuration notamment, ce qui favorise l'eutrophisation des étangs.

De plus, les étangs ayant un rôle tampon pour les crues du bassin versant, les matériaux charriés lors des crues vont s'y déposer et ainsi accélérer leur comblement.

Continuer la présentation

Retour au sommaire Etangs palavasiens

Retour au sommaire général