L' eutrophisation et ses caractéristiques

Définition

L'eutrophisation est un enrichissement des eaux en nutriments (essentiellement le phosphore et l'azote) qui vont favoriser la croissance des végétaux (algues et macrophytes) pour finalement induire des efflorescences microalguales (eaux colorées), des algues flottantes à la surface des eaux et des macrophytes (notamment des algues sur les rivages ou sur les fonds). L'eutrophisation est le processus d'enrichissement d'une masse d'eau en sels minéraux et en matières organiques. Lors de sa dégradation ce matériel végétal provoque une déplétion des réserves en oxygène des plans d'eau qui en retour induit des problèmes secondaires tels que la mortalité de poissons, la libération de gaz corrosifs et autres substances indésirables tels que CO2,CH4,H2S, des substances organoleptiques (responsables de goûts et d'odeurs), des toxines, ...

Problèmes généraux liés à l'eutrophisation

Dans les zones côtières eutrophes les problèmes généraux ne sont pas très différents de ceux qui se présentent en eau douce. Le processus d'eutrophisation est à la base de riches chaînes alimentaires qui vont jusqu'aux poissons et aux macroinvertébrés pêchables. Problèmes généraux :

Goût, odeur, filtration, floculation, sédimentation et autres difficultés de traitement

Désoxygénation, formation de fer, manganèse, CO2, NH4, CH4H2S

Corrosion de tuyaux et d'autres réalisations urbaines

Aspect inesthétique

Danger pour les baigneurs

Risques sanitaires

Altération des pêches

Mortalité de poissons

Production d'espèces moins "nobles"

Envasement, colmatage des tuyaux et des filtres, réduction du débit

La cause de tous ces problèmes est la prolifération de microalgues planctoniques et de macrophytes et d'algues littorales.

Critères d'évaluation

En ce qui concerne le milieu marin, la productivité marine primaire évolue entre 3 conditions :

Eu- = excellente productivité ne correspond pas toujours à la réalité car une surabondance végétale n'est pas toujours signe de bonne santé du milieu. Le phénomène d'eutrophisation est en fait un processus de vieillissement naturel d'une étendue d'eau, qui conduit peu à peu à son comblement suite à une invasion par la végétation. Ce processus peut être accéléré dans des proportions non négligeables suite à l'activité anthropique. Cette surabondance liée le plus souvent à des apports exogènes s'éloigne des conditions naturelles. Elle est fréquemment un premier stade d'une évolution vers une destruction de la flore et de la faune, c'est à dire vers un stade de maladie grave du milieu.

Dys- = dernier stade qui survient souvent brutalement après l'eutrophisation et qui se caractérise par des modifications importantes des conditions chimiques et une transformation régressive des peuplements.

On considère les paramètres suivants comme caractéristiques d'un stade eutrophe:

Manifestations de l'eutrophisation

La prolifération de macroalgues vertes (ulves, entéromorphes, cladophores) au printemps se produit dans les zones littorales peu profondes et soumises à des enrichissements massifs en nutriments. L'ampleur de ces proliférations a augmenté depuis une vingtaine d'années sur certains sites entraînant des gênes croissantes pour le tourisme, pour la pêche (colmatage des filets) et de violentes anoxies lors de la prolifération estivale massive surtout en milieu lagunaire. Les zones les plus favorables sont bien évidemment les lagunes semi-fermées peu profondes et sous éclairement solaire intense.

Le tableau ci-dessous résume les conditions physiques favorisant l'eutrophisation des étangs :

Continuer la présentation

Retour au sommaire Définitions

Retour au sommaire général