Intervention

Dans le cadre du BEI, chaque groupe doit faire venir un intervenant extérieur à l'école pour qu'il réalise une conférence pour l'ensemble des groupes. Ensuite, le groupe invitant se doit d'animer une réunion avec l'intervenant pour répondre aux questions des différents binômes du groupe.

Nous avons sollicité Mme Roux Galiano, animatrice du SAGE sur les étangs palavasiens.

Le sujet de sa conférence a été la mise en place d'un SAGE. Pour cela, elle s'est appuyée sur son expérience personnelle. En effet, elle a été désignée pour animer et faire progresser les réunions du SAGE du "bassin Lez-Mosson-Etangs palavasiens". Cette présentation nous a permis de comprendre comment l'on peut établir, sur une région donnée, un ensemble de propositions à respecter quant aux usages de l'eau et à la protection du milieu naturel.

Bien que la mise en place d'un SAGE soit motivée par une volonté commune forte, Mme Roux Galiano a soulevé le problème d'arriver à un accord entre les différents acteurs de la région considérée. En effet, les réunions d'un SAGE regroupent 48 membres répartis dans trois collèges constituant la CLE (Commission Locale de l'Eau): celui des élus locaux (22), celui des représentants de l'Etat (12), et celui des usagers (12), dont les priorités et objectifs sont souvent contradictoires. Les membres des différents collèges se constituent en divers groupes de reflexion autour de thèmes précis (en l'occurence: Problèmes liés aux risques d'inondations, à la qualité de l'eau, à l'urbanisation du Littoral,...)

Le SAGE est mis en place en trois phases:

Les SAGE sont de nouveaux outils de planification destinés à pallier aux inconvénients des anciens "Contrats de Rivières". Même si une marge d'interprétation plus ou moins large subsiste sur certains points, ils ont une portée règlementaire forte et ne se limitent pas à une simple programmation d'aménagements. Il faut souligner le caractère novateur de ce mode de planification.

Nous avons ensuite convié Mme Roux Galiano à une discussion axée plus particulièrement sur le problème des étangs palavasiens et l'eutrophisation. Cette discussion a mené à un échange de renseignements entre chaque parti. Nous avons pu ainsi prendre conscience des motivations et des priorités des différents acteurs de l'Aménagement du Littoral. De plus, elle s'est montrée intéressée par notre projet. En effet, le rapport et les résultats de la simulation numérique peuvent être un support pédagogique intéressant dans la prise de décision des acteurs locaux.

Retour