Modifications Apportées:


   

         Jusqu'à présent, le dimensionnement était réalisé en admettant que l'écoulement était partout en régime uniforme. Par conséquent, seules des conditions amont de débits étaient prises en compte. Mais en réalité, il se peut que l'écoulement soit fortement influencé par l'aval : en effet, il arrive très souvent que l'exutoire d'un réseau d'eaux pluviales soit situé dans une rivière ; et comme celle-ci peut être en crue, elle risque alors d'imposer une hauteur d'eau à l'exutoire. Ce phénomène peut conduire à la mise en charge du réseau, voire à son débordement. Jusqu'à présent, l'utilisateur ne pouvait pas visualiser de tels problèmes. Notre tâche consiste donc à y parer, en calculant les lignes d'eau et de charge dans le réseau.

         Puisque le logiciel permettra de prévoir plus précisément les risques de débordement, il semblerait intéressant de donner les moyens à l'utilisateur de prévenir ce genre de phénomène en adaptant la géométrie du réseau. Pour faciliter le passage du débit, nous proposons de " jouer " sur les paramètres suivants :
- la pente (cotes radiers) ;
- le diamètre.
   Mais la multitude des possibilités qui s'offrent à l'utilisateur pourrait endiguer sa capacité de décision, si bien que le logiciel proposera d'estimer le coût approximatif des différentes solutions. De plus, cette aide apportée par le logiciel peut aussi répondre à certaines contraintes éventuellement imposées au réseau : vitesses d'écoulement trop importantes, contraintes de passage de conduites....

        Enfin, nous nous attacherons également à modifier l'interface graphique. Ceci procurera plus de convivialité au logiciel, et son utilisation devrait s'en voir simplifiée. En effet, les futures fonctions supplémentaires sont d'ordre graphique, en ce sens que les lignes d'eau et de charge sont des quantités que chacun préfère visualiser le long des tronçons. Et il reste encore à préciser que ces choix imposent un rajout conséquent de fenêtres et tableaux (saisie, visualisation, ), et donc un travail d'autant plus considérable sur l'interface graphique, que nous devons encore élargir le champ d'action de l'interface existante. Ces modifications, issues d'un réel besoin des utilisateurs, permettra en outre d'obtenir un logiciel plus performant (Cf. schéma).