INTRODUCTION

Ce BEI se veut une sorte d'état des lieux de la situation générale de l'eau sur le continent africain. Constitué d'un grand nombre de pays en voie de développement, les problèmes d'eau n'y sont pas abordés de la même manière que dans les pays développés.

L'Afrique a en outre retenu notre attention car l'hétérogénéité de la répartition de la ressource en eau est source de problèmes dont la variété est intéressante à étudier.

Ce BEI nous a permis de comprendre les choix qui résultent de la relation entre les ressources en eau, le niveau de développement et les types de problemes rencontrés par chaque pays.

Depuis la vague de démocratisation des années 90, l'Afrique vit au rythme de profondes transformations politiques, économiques et sociales. Alors que les investisseurs avaient jusque là quelque peu boudé ce continent, préférant investir en Asie ou en Amérique du Sud, des réformes audacieuses dans le secteur hydraulique montrent que désormais, des changements sont possibles.

De plus, compte tenu de l'évolution parallèle des outils de mesures et des techniques de modélisation, l'étude et la compréhension des mécanismes régissant le cycle de l'eau sur le continent africain s'avère à notre portée. En effet, si de nombreuses stations de mesures sont difficiles à mettre en place sur des pays très vastes et dotés de peu de moyens, l'apparition des images satellites semble représenter une source de données considérable.