LA DUALITE QUANTITE-QUALITE


La nature des problèmes d'eau rencontrés par le continent africain est en fait double : problèmes de quantité, très aigus pour l'ensemble des pays soudano-sahéliens, et problèmes de qualité généralisables à l'ensemble du continent. Ces deux problèmes sont intimement liés, car une amélioration de la qualité des eaux augmente naturellement le volume d'eau utilisable. Cependant les pays en voie de développement les traitent séparément, l'accent étant mis sur les problèmes de quantité.

Mais globalement l'ensemble des pays du continent, mis à part certains pays du Nord comme l'Egypte (qui s'est dotée cette année d'une loi qui décrète illégaux les rejets de déchets industriels dans le Nil et prévoie la création une police pour l'environnement) , ne se soucie pas encore de ce genre de considérations environnementales ayant d'autres préoccupations plus primordiales et ne possédant de toute façon aucun des moyens financiers nécessaires pour y remédier.