5. Conclusion


L'état actuel des recherches sur le phénomène ENSO permet de tirer deux principales conclusions.

D'une part, ce phénomène est à présent bien connu. L'avancée des recherches - stimulée par l'aspect économique d'une telle catastrophe - et les moyens de mesures mis en place (satellites, ...) ont permis la compréhension quasi-exhaustive du déroulement d'El Niño et de sa corrélation avec l'oscillation australe.

D'autre part, c'est une ignorance presque totale de l'origine de ce phénomène qui entraîne une mauvaise prédiction de celui-ci.

Cependant, les scientifiques proposent actuellement deux thèses quant au déclenchement d' El Niño.

La première repose sur un couplage océan-atmosphère particulier. Des coups de vents d'Ouest- liés à des perturbations atmosphériques intrasaisonnières déclencheraient des mouvements océaniques vers l'Est qui, sous certaines conditions (géographiques et de salinité), donneraient naissance à des anomalies thermiques océaniques aussitôt accompagnées d'anomalies atmosphériques. Une succession de tels coups de vent ferait alors basculer vers l'état instable caractérisant El Niño.

La seconde thèse repose sur un couplage des oscillations Est-Ouest et Nord-Sud du niveau de la mer. Cette dernière, négligée jusque là, a été mise en évidence grâce à l'utilisation des satellites et pourrait être à l'origine d'un déséquilibre de la thermocline de l'Océan Pacifique Equatorial. Ce déséqulibre étant - est-il utile de le rappeler?- une caractéristique d' El Niño.

Finalement, il est à noter que, outre la période d'apparition de l'ordre de 7 ans, le phénomène El Niño semble être dépendant de phénomènes de période plus longue (de l'ordre du siècle). On observe ainsi des séries d'évènements El Niño importants durant une période puis une acalmie passagère prend la relève.

Ce second mode d'oscillation semble rendre compte de l'aspect global d' El Niño: il subit également les forçages atmosphériques de l'ensemble du globe.

A l'heure où nous cloturons ce dossier, l'Enigme El Niño est encore loin d'être résolue...

Pages suivante: Références bibliographiques et sites internet consultés

Retour vers le sommaire des Bureaux d'Etudes