Divers cas particuliers:

Cas de la mer Méditerranée:

        Le mer Méditerranée est située à une place privilégiée, puisqu'elle est fermée et sépare l'Europe de l'Afrique. Cependant, par sa situation particulière, elle voit sa température augmenter depuis 40 ans à cause de l'activité humaine.

      Bien qu'un réchauffement général des eaux de surface soit reconnu par tous, seule la mer Méditerranée voit aussi ses eaux profondes se réchauffer. Et, logiquement, sa salinité augmente également puisque les apports des fleuves en eau douce sont moindres. La faute est imputable aux grands barrages tels que celui d'Assouan (Nil) ou de l'Ebre (Espagne), qui retiennent trop d'eau.

       Et, comme on l'a vu précédemment, le déficit en eau inhérent à ces problèmes aurait pû provoquer une baisse du niveau de la mer de 10 cm si l'Atlantique n'avait pas compensé ce manque par des courants de compensation.

       Le principal risque consiste en un bouleversement de la circulation des eaux dans cette mer: l'augmentation de salinité s'accompagne d'une plongée des eaux, alors devenues plus denses. Les modèles classiques de circulation sont perturbés. Pire encore, on dit que le Gulfstream, dont le rôle est de réchauffer l'Europe, pourrait aussi être affecté par cette évolution, ou plus généralement, les mouvements d'eau en Atlantique. Le climat en Europe s'en verrait alors à son tour touché! Cependant, les experts ne s'accordent pas pour trouver en quoi les changements auraient lieu (réchauffement ou refroidissement).

      D'autre part, un courant très particulier, le courant liguro-provençal, s'écoule entre la Corse et la côte (vers Nice), en ramenant les eaux profondes en surface, ce qui provoque un refroidissementtrès local de l'eau, et des apports en nutriments très rares; c'est ce qui explique la présence de baleines dans cette zone si surprenante.

Cas du Pacifique Nord:

       Des courants chauds ont été constatés à la suite de El Nino, ce qui a provoqué la prolifération d'algues nouvelles au large du détroit de Béring.

Cas du Pacifique Sud:

        Quand les eaux équatoriales du Pacifique-Sud subissent une élévation de température, du moins pour celles situées en surface, cela a pour conséquence direct l'effondrement des alizés. La masse d'eau chaude change alors de direction, en allant vers l'est. C'est le phénomène climatique El Nino.

Cas du Groenland:

      On a retrouvé 500 colonnes constituées uniquement de calcaire, et mesurant jusqu'à 20 mètres de hauteur, et dont le diamètre varie du centimètre au mètre, situées au fond d'un fjord du Sud-Ouest du Groenland. La présence de cette forêt minérale sous-marine de 1km carré est expliquée par des apports d'eau douce, qui favorisent leur croissance. Le mélange du sodium de la première avec le calcium des eaux du fjord provoque une sursaturation en carbonate de calcium, qui précipite par la suite et fait croître ces colonnes de 50 cm par an.

Page suivante