Conformité du projet avec le SDAGE Rhône-Méditerranée-Corse et le Schéma de Mise en Valeur de la Mer


1. Le SDAGE

Le SDAGE a établi un découpage du littoral en unités de gestion territoriale, comparables, dans le principe, aux bassins versants des rivières: ce sont les zones homogènes. Chacune de ces zones homogènes constitue une échelle géographique de travail optimal pour une approche intégrée de la gestion, de la restauration et de l'exploitation de la frange littorale.Le SDAGE définit, pour chacune de ces zones homogénes, des axes prioritaires d'action (répertoriés dans le tableau 13 du volumeIII du SDAGE).

Le secteur des Quilles est compris dans la zone n°8 qui s'étend entre le Grau d'Agde et Sète (Est). Parmi les objectifs attribués à cette zone, le SDAGE recommande particulièrement la lutte contre l'érosion.

Le SDAGE insiste sur la nécessité de respecter le fonctionnement dynamique du littoral. Il recommande en particulier de:

Le SDAGE préconise également une étude préalable à la mise en place d'un aménagement de protection contre l'érosion qui doit être menée sur l'ensemble de l'unité fonctionnelle. Cette étude veillera à:


2.Le Schéma de Mise en Valeur de la Mer

Le SMVM présente en annexe III une "Note sur l'érosion marine et les moyens mis en oeuvre pour la contenir". Cette note a pour cadre géographique le Bassin de Thau et sa façade maritime. Il s'agit d'une synthèse sur l'évolution des rivages, sur les actions déjà engagées et sur les programmes de lutte contre l'érosion envisagés à moyen et long terme.

Cette note découpe le rivage entre Frontignan et Marignan en 5 parties. La zone n°4 est le lido de Sète ("cordon littoral sableux d'une longueur de 11.5 km et d'une largeur variant entre 700m et 1100m). Dans cette zone, l'érosion est bien dénoncée comme une des problèmes majeurs : elle est d'environ 1m/an. De plus, la note précise qu'il s'agit d'un secteur peu équipé .

Après la tempête de 1982, le Service Maritime et de Navigation du Languedoc-Roussillon (SMNLR) lançait la première phase du Schéma Directeur de Protection du Littoral Hérault-Gard (diagnostic sur l'évolution des rivages...). Ce schéma , achevé en 1986 et réactualisé en 1990, définit les objectifs, les priorités et les moyens à mettre en oeuvre pour assurer la protection du littoral tout en préservant une cohérence globale.

Secteur par secteur, le schéma directeur propose des solutions d'aménagement et de gestion du littoral. Pour la plage entre les brise-lames et les "3 épis" (c'est-à-dire Marseillan), il est dit: "la défense de ce secteur est une priorité, le front d'érosion devant être contenu et la végétation de haut de plage protégée". Il est mentionné également que "l'expérimentation d'épis perméables immergés est programmée afin de stabiliser l'érosion qui se déplace vers l'ouest. Dans le cas où cet essai serait positif cette technique pourrait être généralisée à d'autres sites aux caractéristiques identiques".