Les éclusées



Dans cette partie nous allons définir les caractéristiques principales (durée, amplitude, fréquence) des éclusées espagnoles pour les trois périodes de l'année que nous avons définies précédemment. La méthode la plus naturelle pour y parvenir serait d'appliquer une transformée de Fourier aux enregistrements de débit, mais les résultats ainsi obtenus sont inexploitables. Il faudra donc être prudent avec les résultats car ceux-ci proviennent de l'observation des courbes de débit. De plus, nous nous sommes seulement attachés à caractériser les éclusées les plus importantes en amplitude et en durée, c'est-à-dire les éclusées les plus préjudiciables pour l'environnement. De toute façon, les petites éclusées ont tendance à s'amortir naturellement au passage des trois barrages du groupement de Palaminy, et il serait difficile de les atténuer volontairement.

Ces résultats ne donnent que les caractéristiques des éclusées les plus importantes que l'on peut voir sur la Garonne. Ce sont ces éclusées que nous essaierons de démoduler, et ce sont ces éclusées qui auront le plus de conséquences sur le marnage.