Variations du débit de sortie

Nous allons ici tracer la variation du débit de sortie en fonction du temps, tout en représentant la droite du débit d'entrée. Voici la courbe :

On voit que le solide atteint le sommet du tube en environ 7,4s. On remarque également la grande variation du débit de sortie : en effet, la courbe n'est pas du tout lissée et on voit que le débit de sortie varie de près d'un facteur 7. On saisit donc toute la difficulté de maintenir un débit de sortie constant à cause d'un solide qui sort par à-coups, probablement lié à un manque de fluidisation du lit au sommet du tube et à des variations du débit d'air à la vanne trop brusques (on rappelle que la vanne contrôle la pression dans le ciel du lit, et donc le débit de sortie). Ce phénomène est exactement vérifié sur la maquette expérimentale au LGC où le solide à également tendance à sortir avec des à-coups.

 

On vérifie également les remarques faites à la partie précédente sur le régime permanent : la courbe bleue devrait être de l'ordre de la courbe verte pour avoir un régime considéré comme permanent. Néanmoins, on voit que le débit de sortie à tendance à globalement diminuer, il faudrait donc plus de temps pour atteindre ce régime. On pourrait aussi augmenter le débit d'entrée - ici de 50 kg/h - pour permettre d'atteindre le régime permanent plus facilement.