Introduction

Le coeur du projet de Kepplair Evolution est la lutte anti-incendie grâce à quatre réservoirs de retardant (mélange de couleur ocre empêchant le développement d'incendie) d'une capacité de 7500 litres chacun situés dans le pont inférieur d'un Airbus A310. L'objectif principal de notre étude est de déterminer la meilleure configuration physique permettant de vider ces quatre réservoirs en 8 secondes.

Source : http://www.kepplair-evolution.com/

Kepplair Evolution

 

Source : http://www.kepplair-evolution.com/

Kepplair Evolution a pour ambition de mettre à la disposition de l'Union Européenne un avion bombardier d'eau à très grande capacité de largage, dont la vitesse permet d'intervenir sur tout le territoire communautaire en un temps minimum. Grâce à sa configuration multi-rôle, les applications sont nombreuses : lutte anti-incendie, rapatriement sanitaire, soutien logistique en cas de catastrophes naturelles, transport de fret et lutte anti-marée noire par exemple. L’utilisation d’un tel appareil aurait été par exemple particulièrement pertinente lors des récents incendies de l’Ile de la Réunion en 2011, où aucun appareil de grande capacité n’a été capable d’intervenir en moins de deux semaines. De même, de grandes surfaces boisées sont brûlées chaque année en Espagne où les moyens mis en oeuvre ne permettent pas d’endiguer la progression de ces feux.

Depuis le début des années 2000, les Etats membres de l'Union Européenne ont trop souvent déploré le manque de mutualisation des moyens aériens de lutte anti-incendie. Le projet Kepplair Evolution ambitionne donc de créer un outil efficace et pérenne au service de l’Union Européenne. Le projet Kepplair Evolution vise à démontrer l’efficacité d’un avion bombardier d’eau dans le cadre de la lutte pour la préservation des forêts Européennes, ainsi qu’à valoriser le caractère innovant et unique des systèmes utilisés.

Le projet Kepplair Evolution, basé sur la modification d’un Airbus A310 (choisi car ce dernier combine maniabilité et capacité importante), a pour ambition sous-jacente de fédérer les forces de lutte des États membres et de défendre l’idée d’une Sécurité Civile Européenne. La faisabilité de tels projets est avérée. Il existe d'or et déjà des appareils russes et américains engagés dans la lutte anti-incendie présentant des caractéristiques communes, mais qui ne répondent pas à la même problématique environnementale.

Pour plus d'information sur Kepplair Evolution, son projet et son calendrier de développement  : 

http://www.kepplair-evolution.com/

Objectifs

L'objectif principal de notre étude se situe au niveau de la vidange des réservoirs de retardant (liquide empêchant le développement d'incendie) . L'avion doit être capable de larguer ce liquide en environ huit secondes. En effet si l'on se situe au-dessus de cette valeur le retardant sera trop éparpillé au sol pour être efficace et si l'on se situe en-dessous on enverra trop de retardant au même endroit ce qui peut causer une détérioration importante des sols.

Grâce à des outils théoriques et numériques, nous étudierons l'influence des différents paramètres tels que la géométrie des réservoirs, la condition en entrée de réservoir ou encore la viscosité du retardant afin d'obtenir les paramètres optimaux ainsi que la meilleure configuration pour réussir la vidange des réservoirs dans le temps imposé.

A coté de cet objectif principal plusieurs objectifs secondaires existent. Il y a notamment l'étude du comportement des fluides dans le réservoir lors du largage. Il faut en effet minimiser l'effet de ballottement qui pourrait apparaître et qui si il devient trop important pourrait déstabiliser le vol l'avion lors de la délicate phase de largage. De même il faudra être capable d'analyser les résultats que nous allons obtenir afin de proposer des directions éventuelles pour la suite du projet.

 

Source : http://www.kepplair-evolution.com/