Conclusion

Le sujet sur les cuves agitées que nous avons choisi a été proposé par TECH-AM Ing, une entreprise spécialisée dans les études CFD.  Le sujet portait sur la simulation numérique des cuves agitées avec OpenFOAM. Les cuves agitées sont omniprésentes dans les procédés. Cependant, du fait de leurs dimensions et de leur construction il est difficile d'optimiser leur conception. Le dimensionnement empirique et/ou la simulation numérique sont fréquemment utilisés pour la conception de ces agitateurs. Le choix du logiciel OpenFOAM est légitime pour tous les avantages cités dans les parties "Présentation du sujet de BEI" et "OpenFOAM".

Le sujet sur lequel nous avons travaillé depuis début Novembre 2013 était assez ambitieux dans son contenu puisqu'il y avait beaucoup de tâches à remplir. Voici les points principaux :

 

Les quatre premiers points ont été globalement bien abordés.

Malgré le peu de temps à disposition, la nomenclature que nous avons créée a été enrichie par une recherche bibliographique assez longue du fait du peu de sources disponibles et récentes. La caractérisation des systèmes d'agitation à l'aide de nombres adimensionnels pertinents a découlé de la recherche bibliographique. Nous nous sommes attachés à bien renseigner les plages de valeur des nombres adimensionnels correspondant aux domaines de fonctionnement de chaque type de mobile d'agitation. Ce travail était essentiel pour la suite des événements.

La phase suivante du projet a été la prise en main de OpenFOAM puisque nous n'avions jamais utilisé ce logiciel. Il faut avoué que son utilisation n'a rien d'intuitif au premier abord puisqu'il n'y a pas d'interface graphique. Fort heureusement, avec le temps, nous avons réussi à comprendre le fonctionnement et sa logique qui en font un logiciel à la mode.

Le post-traitement a été fait à l'aide de trois logiciels :

Le développement des méthodes de post-traitement nous a pris énormément de temps pour plusieurs raisons. La prise en main de OpenFOAM n'a pas été des plus rapides. Les étapes de post-traitement ont été longues à développer car nous avons dû faire face à plusieurs problèmes. Premièrement, la stabilité de paraview qui n'était pas bonne pour l'utilisation qu'on en faisait (crash à répétition, messages d'erreur au lancement mais pas sur toutes les sessions utilisateurs...). Deuxièmement, une des étapes sous paraview consistait en la mise en place d'un code en python ; code que n'ont n'avions jamais utilisé, beaucoup de temps a été consacré à cette étape qu'était la création d'un slice_cylinder et la création d'un clip_cylinder. Troisièmement, la recherche de toutes les commandes nécessaires sous OpenFOAM, paraview et ScriptPython pour mener à bien le projet. En prime, des problèmes de session utilisateurs nous ont empêché d'aborder dans les temps le dernier point cité précédemment et malheureusement l'un des plus importants.

Finalement, nous avons réussi à surmonter un nombre important de difficultés ce qui nous a permis de tout de même mettre en place correctement les méthodes de post-traitement pour les deux types d'agitateurs les plus utilisées dans l'industrie, à savoir les agitateurs à écoulement axial et les agitateur à écoulement radial.