Conclusions

Conclusion du projet

Nous avons pu au cours de ce BEI utiliser un logiciel commercialisé mais toujours en phase de développement.

LedaFlow est un logiciel de simulations numériques d'écoulements en pipeline, écoulements intervenant sur tout site d'exploitation de gaz ou de pétrole brut. Justement, il nous a été donné la possibilité d'étudier des données issues d'un champ grande profondeur exploité par Total en Afrique afin de comparer les résultats fournis par LedaFlow à un champ réel.

Après une première phase de prise en main du logiciel où nous avons essayé de retrouver des phénomènes classiques tel que le Severe Slugging, nous nous sommes concentrés sur l'étude du champ réel.

La première étape a été d'étudier la sensibilité des résultats obtenus à plusieurs paramètres numériques tel que la qualité de la géométrie, du maillage ou d'un outil spécifique au logiciel: le slug capturing. Cette étude avait pour but de déterminer les paramètres numériques optimaux pour obtenir des résultats corrects ne nécessitant pas un coût calcul trop grand. La deuxième phase du projet a été l'optimisation des paramètres expérimentaux cette fois-ci pour minimiser un phénomène néfaste pour la sécurité des infrastructures du champ: le slugging hydrodynamique. Cette partie a eu pour but de conseiller les opérateurs sur champ afin d'exploiter au mieux les installations.

Le fait de ne pas disposer des équations utilisées par le logiciel ne nous a pas permis d'approfondir l'analyse théorique des résultats. De plus, il est impossible pour l'utilisateur de choisir le type de discrétisation spatiale et temporelle qu'il souhaite utiliser. Enfin, étant donné l'ordinateur à notre disposition, nous ne pouvions pas lancer plus de 1 calcul par jour, ce qui limitait nos études.

Les résultats que nous avons obtenus nous ont tout de même permis de retrouver globalement les données champ, validant de ce fait le logiciel. De manière globale, ce projet a été l'occasion pour nous de découvrir le monde de l'exploitation pétrolière, dont les enjeux sont très différentes de ce à quoi nous sommes habitués à l'ENSEEIHT. La rentabilité des calculs prime sur la qualité intrinsèque.