Conclusion

Les résultats obtenus sont prometteurs pour la suite. En convection naturelle, NEPTUNE_CFD permet d'avoir de bon résultats qui correspondent aux différentes corrélations. Les modèles se comportent globalement bien, même s'ils sont sont conçus a priori pour des écoulements en convection forcée. Le modèle d'ébullition nucléée semble correct, même en très faible gravité. La première partie de cette étude a été faite en utilisant les fonctions CATHARE.

L'étape suivante a donc consisté en la modification de la lecture de ces tables, afin d'implémenter des tables ou corrélations pour l'oxygène liquide. La routine utilisateur à modifier est usphyv.F, qui contient les données physiques des fluides. Ainsi, il faut implémenter les comportements des densité, viscosité, diffusivité thermique, capacité calorifique et chaleur latente de chaque phase. Ce travail a déjà été réalisé pour un mélange LOx/Helium et doit être réajusté afin de concorder avec ce cas. Nous avons pour notre cas gardé des propriétés constantes pour le fluide, hormis la densité qui suit un modèle de Boussinesq. Le plus simple serait de reprendre les tables de l'oxygène liquide et de chercher une fonction polynomiale approchée, comme le modèle de Boussinesq qui est une approximation au premier ordre.

Remerciements

Nous tenons à remercier MM. Hervé Neau et Renaud Ansart pour leur aide précieuse tout au long du projet, les débuggages et les tutoriaux. M. Fabrice Mathey et la société Air Liquide pour leur confiance. Et Mme Catherine Colin pour nous avoir supervisé, son soutient et son expertise.