Le maillage

Ici le maillage choisi est intitulé « partiel2.des » avec 17050 cellules (cf partie maillage). Le cas du maillage « Partiel.des » aurait été suffisant mais le maillage « Partiel2.des » est choisi car il va être testé pour pouvoir être ré-utilisé ensuite en cas de validation. Le pas d’espace vertical  ΔY=6.45e-4 m, a été choisi de manière à permettre de capturer les phénomènes physiques (rapport de 3 avec la maille ΔX) sans pour autant avoir un rapport de 1 (maille cubique) avec le pas d’espace ΔX. L’intérêt d’avoir lâché du pas d’espace vertical est de permettre de diminuer le nombre de cellules et donc le temps de calcul. Ce temps de calcul va également diminuer en fixant le nombre de courant à  (cf partie paramètres « input » dans EDAMOX) puisque en prenant un pas d’espace plus grand, le pas de temps va augmenter pour un nombre de courant de 1 à une vitesse de 1,7 m/s.

L’intérêt de prendre un pas d’espace petit, c’est-à-dire réduire la maille, est que cela permet d’observer les gradients (on est en cas isotrope). Cependant étant donné que l’écoulement principal est suivant Y, on n’a besoin d’être plus précis dans cette direction et dans la direction Z. C’est donc pourquoi le maillage partiel2 a été choisi avec ce pas d’espace ΔY et dans le but de gagner en temps de calcul.