L'énergie cinétique turbulente

Comme pour la vitesse on observe que les résultats ne varient pas entre y=0,5 m et y=1 m, ce qui permet de dire que le calcul pourrait être mené sur une maille deux fois plus petite.

Comme on peut le voir l’énergie cinétique turbulente est plus importante en proche paroi qu’au centre du tube, ce qui est parfaitement normal car les fluctuations de vitesse en régime turbulent y sont plus élevées du fait des contraintes de cisaillement en proche paroi.

 

Remarque:

  • Les profils des figures 47 et 50 ont été tracés à partir de la première maille et non à la paroi.
  • Les profils des figures 48 et 49 contiennent en abscisses des signes négatifs dont il ne faut pas tenir compte.

 

Conclusion cas Mono Froid :

Au vu des résultats précédents, ce cas peut être validé, à savoir que les paramètres rentrés dans l’interface EDAMOX sont corrects et que le maillage partiel2.des peut être réutilisé dans les cas suivants.