Réactions principales

Pyrolyse : commence à 400°C
  • Biomasse (g)→ αH2 (g) + βCO (g) + γCO2 (g) + δCH4 (g) + εC2H4 (g) + φH2O (g) + λtar (g) + κchar (s)
Vapogasification :  commence à 600°C
  • Char (s) + H2O (g) → CO (g) + H2 (g)        

La pyrolyse consiste en la dévolatilisation partielle de la biomasse. Par traitement thermique uniquement (T>400°C) jusqu'à 80% de la masse de biomasse est convertie en un mélange de gaz valorisable par différents procédés (méthanation, cogénération ...). La composition de ce gaz et la quantité produite sont variables selon la technologie du réacteur et la température de pyrolyse [2]. Cette réaction s'opère en un temps très court et induit un dégagement de gaz assez violent au sein du système réactionnel.

En outre le résidu solide non convertit en gaz consiste en un matériaux très riche en carbone et très poreux appelé le char. Ce char peut réagir avec de la vapeur d'eau pour se convertir de façon complète en CO et H2 supplémentaire lors d'une réaction plus lente appelée vapogasification.

Ce système de réactions est globalement endothermique [2] : il faut apporter de l'énergie au système pour entretenir les réactions. Le problème est que le procédé doit rester autonome en énergie pour avoir une raison d'être.