Analyse

 

On a pu vérifier les hypothèses adoptées dans les considérations initiales et trouvés dans les références de la littérature. On remarque qu’on a toujours deux régions par rapport au ménisque, une immédiatement affecté par la coalescence et l’autre qui reste inchangée. Les effets de la gravité sont effectivement négligeables, notamment aux échelles de temps considérés. Une vérification qualitative du résultat expérimental trouvé dans la littérature pour la vitesse d’augmentation du ménisque confirme le comportement à la racine carré des temps, c’est à dire, une augmentation rapide au début de la coalescence suivit d’une atténuation de cette vitesse avec les temps.